Après avoir carotté 30 millions FCFA de la dame AD dans le but de contracter un mariage avec elle : L’ancien international malien Boubacar Diarra dit Beken poursuivi pour « abus de confiance »

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

L’histoire que nous allons vous délivrer est digne d’un véritable conte de fées. Il s’agit très bien de l’ancien international malien, Boubacar Diarra affectueusement appelé « Beken » qui est au cœur d’un feuilleton judiciaire à nul autre pareil. En effet, ce dernier est actuellement poursuivi par la dame AD pour « abus de confiance » dont le montant s’élève à la coquette somme de 30 millions de FCFA.

Selon des sources proches du dossier, l’histoire entre Beken et la dame AD a commencé en 2015 lorsqu’ils se sont connus par le biais du jeune frère de cette dernière. Ainsi, les deux sont restés en contact, échangeaient sur l’application Viber. « Lors des échanges, Beken était étonné que la dame AD ne le connaissait pas, parce que celle-ci lui avait dit que le football ne l’intéressait pas du tout. Nous sommes restés en contact. Un jour, Beken a commencé à parler de sa vie privée notamment les difficultés qu’il a rencontrées avec ses deux femmes », a-t-elle précisé.

Toujours selon nos sources, au début, elle a essayé de le rassurer petit à petit jusqu’à ce qu’ils sont devenus plus intimes. Ainsi, elle lui a clairement notifié ses intentions, notamment le mariage avant tout autre aventure, surtout que Beken disait être en instance de divorce avec ses deux précédentes femmes. « Compte tenu de cette position, Becken a proposé à la dame AD un mariage en catimini. Sachant que cette dernière devrait passer la fin d’année à Bamako, Beken lui a proposé de passer son séjour chez sa mère. Une proposition qu’elle a refusée car son éducation ne lui permettant pas d’agir ainsi. Un après-midi, la dame AD a reçu un appel du petit frère de Beken l’annonçant que son grand frère l’a chargé d’aller faire la déclaration à la mairie », précisent nos sources.

D’après les indiscrétions, après son arrivée à Bamako le 18 décembre 2015, le mariage entre AD et Beken a été célébré à la marie avec les témoins comme convenus, sauf que monsieur le maire ignorait que Beken avait déjà deux épouses. Ainsi, l’officier d’état civil a refusé de délivrer l’acte de mariage en mettant en demeure l’ancien international d’apporter sous quinzaine la preuve qu’il n’a pas contracté un régime monogamique.

Et de poursuivre qu’après cette aventure, la dame AD croyant toujours à la bonne foi de Beken, celle de s’unir pour le meilleur et pour le pire, les deux ont décidé de monter un projet ensemble. C’est ainsi qu’ils ont entrepris d’aller en Allemagne pour acheter les voitures, les pneus ainsi que les produits alimentaires. Le fait que Beken évoluait dans un club allemand notamment Fribourg serait certainement à la base du choix de cette destination.

Sans hésiter, la bonne dame s’est engagée à prendre en charge le coût total du projet qui s’élevait à 30 millions de nos francs. Pour ce faire, elle a vendu sa propre maison pour que ce projet puisse voir le jour. Et le deal, selon elle, était d’économiser pour ouvrir une boulangerie sur la route de Sénékoro ensuite racheter une nouvelle maison pour elle avec les bénéfices réalisés sur les différentes activités. Malheureusement, le projet n’a jamais vu le jour parce que Becken a tout simplement carotté les 30 millions de la dame AD.

Cependant, l’international malien a soutenu que la plaignante lui avait offert gracieusement les 30 millions de nos francs pour couvrir ses besoins financiers dans l’unique but de contracter un mariage avec lui. 

Après avoir constaté qu’elle a été roulée dans la farine par l’ancien international, elle a décidé de porter l’affaire devant les juridictions compétentes pour être remise dans ses droits. Les prochains jours seront déterminants dans l’issue de cette affaire, car ce phénomène devient de plus en plus fréquent impliquant des anciens footballeurs dans des affaires sulfureuses de ce genre.

Nous y reviendrons !!!

Mama PAGA

Source : LE PAYS

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *