Appui des services météorologiques, hydrologiques et climatiques au Mali et au Niger : Les parties prenantes dans la gestion des effets du changement climatique en conclave dans notre capitale

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

La salle de conférence de la Direction générale de la Protection civile a abrité, hier jeudi 19 septembre, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de consultation des parties prenantes sur le thème : « Renforcement des capacités à l’appui des services météorologiques, hydrologiques et climatiques au Mali et au Niger ». Ladite cérémonie était présidée par le Directeur général adjoint de la Protection civile, le Colonel Tiécoura Samaké, en présence du représentant de WASCAL (West african science service on climate change and adapted land use) et des représentants de plusieurs parties prenantes.

Après les mots de bienvenue du Sous-directeur de l’organisation de secours médial de la Direction générale de la Protection civile, le Médecin Lieutenant-Colonel Cheick Fanta Mady Koné, le représentant de WASCAL s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui, selon lui, permettra au consortium dirigé par une équipe de WASCAL et aux participants une meilleure compréhension des capacités techniques et besoins des services concernés en vue d’une amélioration de leur distribution.

A ses dires, cet atelier ne pouvait pas être mieux piloté surtout avec ce panel composé d’experts du Centre de compétences de WASCAL à Ouagadougou au Burkina Faso et du consortium de mise en œuvre. Et poursuivre en exprimant toute sa gratitude à l’Allemagne qui a pris l’initiative de monter 12 programmes dans 11 pays de la CEDEAO, parmi lesquels trois programmes à savoir : Changement climatique et ressources en eau au Benin, Système du climat ouest-africain et un Changement climatique et gestion du risques et catastrophes. Et de noter que celui du Mali, Changement climatique et agriculture est abrité par l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou.

A le croire, de l’écolier au dirigeant sur le plan mondial, les utilisateurs des services climatologiques sont nombreux et divers. « Ces services s’adressent à des groupes d’activités très variés : les médias et le domaine de l’information du public, les agriculteurs, les forces armées, les services ministériels, le monde des affaires et de l’industrie, les responsables de l’eau et de l’énergie, les consommateurs, les touristes, les spécialistes du droit, les autorités de la santé, les organisations humanitaires et de secours ou encore les services météorologiques », a-t-il ajouté.

De son point de vue, l’humanité est confrontée ces dernières années à la recrudescence de catastrophes d’origine naturelle et anthropique dont les effets dévastateurs compromettent dangereusement le développement des pays. « Nous avons souvent perdu des vies humaines, des dommages sur les infrastructures, une fragilisation des économies et une profonde perturbation de l’environnement », a-t-il déploré.

Selon lui, à l’instar de bien d’autres pays, il est important de relever que depuis des années, le Mali est confronté de manière récurrente à l’impact croissant des catastrophes d’ordre naturel et anthropique mettant en péril son potentiel économique et humain. « Notre pays est exposé depuis des décennies à plusieurs types de risques d’origine naturelle, biologique, technologique, industrielle dont entre autres les inondations, les épidémies, les invasions acridiennes et infection de chenilles, les vents violents, les incendies de forêts et d’habitations », a-t-il laissé entendre.

Pour sa part, le Directeur générale adjoint de la Protection civile, il dira que c’est une première du genre qu’un atelier de haut niveau soit organisé dans notre pays afin de consulter les parties prenantes dans la gestion des risques de catastrophes et des effets du changement climatique. Selon lui, les recommandations fortes qui dégageront à l’issue des travaux permettront de faire aux effets du changement climatique.

Mama PAGA

Source : LE PAYS

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *