Kakofo, une nouvelle application de lutte contre la corruption, voit le jour au Mali

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

À l’hôtel Maeva Palace, sis à Hamdallaye ACI 2000 de Bamako,  s’est tenue la cérémonie de lancement d’une application mobile de lutte contre la corruption. C’était le vendredi 20 septembre 2019.

Mettre fin à la corruption à travers des applications mobiles mises à la disposition du grand public, tel est le but de Kakofo, une nouvelle application de lutte contre la corruption dont le lancement officiel a eu lieu le vendredi dernier. Cette application est le fruit de la collaboration entre la fondation Tuwindi et Mali Justice Project de l’USAID. Selon Tidiani TOGOLA, directeur exécutif de Tuwindi, ce projet part du constat des tracasseries routières à travers lesquelles l’État perd énormément d’argent.

Ce phénomène ne touche pas uniquement Bamako, précise-t-il avant de faire remarquer que cette pratique se fait sur plusieurs autres artères du Mali.

Dans le désir de lutter contre ce phénomène, ces deux projets se sont retrouvés autour de la mise en œuvre de cette application. Le but est de contribuer à diminuer la corruption sur les corridors à travers l’utilisation des nouvelles technologies.

Kakofo est l’application qui a été retenue parmi plusieurs autres applications présentées, souligne M.TOGOLA. La particularité de cette application, se réjouit-il, c’est sa possibilité d’être utilisée par des gens ne sachant ni lire ni écrire. 

Notons que pour le moment, cette application est disponible uniquement sur Android, mais, indique le directeur de Tuwindi, d’autres versions seront développées bientôt. En ce qui concerne les langues prises en compte par cette application, nous avons le Français et le Bambara.

Parlant de l’importance de Kakofo, Tidiani explique qu’elle permet de dénoncer les tracasseries sur les corridors routiers et aussi de documenter le phénomène.

Les participants à ce lancement ont eu le privilège d’être les premiers utilisateurs de cet antidote contre la corruption. Selon Ousmane Traoré, un des membres du groupe ayant conçu ladite application, Kakofo a été développée en l’espace de trois mois. Lors de la présentation des fonctionnalités de cet outil, les concepteurs ont fait comprendre qu’il contient plusieurs informations sur la circulation routière. Cela,  afin que les citoyens soient en mesure de dénoncer les tracasseries routières et que la corruption puisse prendre fin au Mali.

Fousseni TOGOLA

Source : LE PAYS

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *