10EME LEGISLATURE : Mohamed VI appelle à une étape nouvelle

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le Roi Mohammed VI, a prononcé vendredi un discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 10-ème législature.

Le Discours prononcé par le Roi Mohammed VI,  est un Discours de mobilisation et d’interpellation de tous les acteurs et de tous les intervenants pour le renouvellement du modèle de développement du Maroc.

Le Roi,  a appelé les parlementaires, et à travers eux l’ensemble de la classe politique, à aborder cette année législative dans la perspective de l’étape nouvelle dont les contours ont été esquissés lors du dernier Discours du Trône.

Plusieurs valeurs doivent marquer cette année législative : une mobilisation vigilante, une confiance renforcée et une implication de toutes les forces vives. Le souci étant de dépasser les querelles futiles, la  perte de temps et d’énergie.

Le discours d’ouverture du Parlement souligne la particularité de cette année législative. Une année qui intervient à mi-mandat parlementaire, suffisamment  éloignée du temps des élections et de leurs enjeux et tensions, politico-partisanes.

Mohammed VI  appelé le Parlement à saisir ce moment favorable pour s’acquitter au mieux de la mission dont les citoyens l’ont investi.

Ainsi, le Roia invité le Parlement à assumer pleinement ses missions de production législative, d’évaluation et de contrôle de l’action du gouvernement dans sa gestion des affaires publiques.

Il a précisé qu’ «aucune dérobade n’est possible dans le cadre d’une stricte application du principe de reddition des comptes », met en garde le Souverain.

Ce discours s’inscrit dans les dynamiques en cours au Royaume : le prolongement du travail de renouvellement des compétences au sein de l’Exécutif (remaniement gouvernemental, puis au niveau des hautes fonctions) et la perspective de l’installation prochaine de la Commission sur le modèle de développement.

Le  Discours fixe les défis prioritaires de la nouvelle étape : opérationnalisation  des réformes, suivi des décisions et la réalisation des projets.

Le Souverain, insiste sur le rôle de l’exécutif et du législatif dans la conduite des politiques publiques. Le secteur privé a été également cité sur le plan de financement ainsi que le rôle primordial de la société civile sérieuse.

Les parties prenantes doivent travailler dans l’esprit de transparence, de collaboration et d’harmonie.

Mohammed VIa appelé à l’urgence de résultats et d’impact pour le citoyen et au besoin que chacun assume ses responsabilités.

Le Souverain a appelé à  l’urgence de résultats et d’impact pour le citoyen et au besoin que chacun assume ses responsabilités.

Le Roia mis les parlementaires devant leurs responsabilités constitutionnelles.

 Il a souligné que « l’opérationnalisation et l’accompagnement des projets et des décisions vont au-delà de la conclusion formelle de contrats et la signature d’accords. Ces opérations supposent également un contrat moral, puisant aux deux sources de  la Raison et de la conscience ».

Le Discours a ouvertement appelé le secteur bancaire national à un engagement plus ferme, à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît notre pays.

Mohammed VIa invité le gouvernement et Bank Al-Maghrib, en coordination avec le groupement professionnel des banques du Maroc, à œuvrer à la mise au point d’un programme spécial d’appui aux jeunes diplômés et de financement des projets d’auto-imploi.

Ce programme, qui fera l’objet d’un suivi par le Souverain, reflète l’intérêt Royal pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes et pour le développement de l’entreprenariat.

MS

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *