2e édition du Forum de Paris sur la paix : Trêve de discours diplomatiques, l’épée de Damoclès pèse sur la tête de vos peuples !

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Depuis hier lundi 11 novembre 2019, des chefs d’État et de gouvernement du monde entier, des représentants d’organisations internationales, de la société civile ainsi que d’entreprises prennent part au Forum de Paris sur la Paix en France. Cette rencontre annuelle a pour but de discuter des défis majeurs du monde. Le drame, pendant que les autorités multiplient ces genres de rencontres, les terroristes affinent leurs armes. Il est temps de diminuer ces discours diplomatiques pour poser des actes concrets.

« Le monde dans lequel nous vivons est fragilisé par des crises qui déstabilisent nos sociétés : crise économique, écologique, climatique, défi migratoire. Il est fragilisé par la résurgence de menaces capables de frapper à tout moment : terrorisme, prolifération chimique ou nucléaire, cybercriminalité. Il est fragilisé aussi par le retour des passions tristes : nationalisme, racisme, antisémitisme, extrémisme qui remettent en cause cet horizon que nos peuples attendent ». Cette intervention d’Emmanuel Macron à l’occasion de la première édition du Forum de Paris sur la paix en 2018 explique les raisons de la mise en place de cette rencontre annuelle des acteurs de la gouvernance mondiale.

Le monde entier est pris dans un tourbillon infernal qui détruit tout sur son passage. La crise terroriste et la crise écologique constituent les deux plus grands maux dont souffre le monde. Ces maux engendrent la sous-alimentation, le sous-développement entrainé par la fermeture d’innombrables écoles, la détérioration des tissus sociaux, la multiplication du taux de déplacés et de réfugiés, encore en 2019.

Faudrait-il admettre que le Forum de Paris soit un nouveau-né qui peine à vivre ? Depuis le samedi 9 novembre 2019, le président de la République malien, Ibrahim Boubacar Kéita, est à Paris dans le cadre de ce Forum pour la paix. Au siège de l’UNESCO à Paris, il prendra part au panel de haut niveau sur le thème « Perspectives de la jeunesse sur le multilatéralisme ».

Le multilatéralisme, s’il est sincère, peut faire des miracles en matière de résolution des crises du monde. Le multilatéralisme que prônent les gouvernements du monde est vide de sens.

De 2018 à 2019, que retenir de positif de ce forum de Paris ? La paix reste toujours un idéal pour les citoyens du monde entier. Le nombre de déplacés et de réfugiés va crescendo. Le besoin humanitaire s’augmente. Qu’en est-il de la situation des migrants dans le monde ? Elle est désastreuse puisque les migrants continuent de mourir dans la Méditerranée. En France, comment peut-on discuter de paix pendant que l’épée de Damoclès pèse sur la tête des musulmans vivants dans ce pays ? Le monde fonctionne avec ses paradoxes.

L’enchaînement de cadres où des discours diplomatiques se multiplient disproportionnellement ne servira pas à grand-chose. Les accords et les mesures déjà disponibles doivent au préalable être mis en application pour pouvoir ensuite évaluer leurs résultats.

Le monde se consume, et c’est des actes concrets dont il a besoin pour échapper à une fin tragique.

F. TOGOLA

Source : LE PAYS

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *