Art & Culture

13e édition des rencontres de Bamako : Les artistes photographes à l’honneur jusqu’au 8 février 2023

Le jeudi 8 décembre 2022, le Musée national du Mali a donné officiellement le ton de la 13e édition des rencontres de Bamako, Biennale africaine de la Photographie sous la présidence du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO. Un rendez-vous culturel majeur qui sera célébré jusqu’au 8 février 2023, avec la participation d’environ 80 artistes photographes, critiques d’art, peintres, graphistes, journalistes culturels du Mali, d’Afrique et du monde.

Bamako abrite du 8 décembre 2022 au 8 février 2023, la 13e édition de la biennale de la photographie africaine communément appelée les Rencontres de Bamako. Un rendez-vous culturel majeur qui met à l’honneur les artistes photographes du Mali, de l’Afrique et du monde.

Se présentant comme l’édition de la résilience, compte tenu de la crise multidimensionnelle que traverse le Mali depuis un moment, la 13ème édition des Rencontres de Bamako est placée cette année sous le signe « Maa ka Maaya ka ca a yere kono — Sur la multiplicité, la différence, le devenir et l’héritage”. Une pensée du célèbre auteur Amadou Ampâté Bâ tirée de son ouvrage l’Étrange Destin de Wangrin afin de mettre l’accent sur la diversité et la multiplicité des identités.

Selon les initiateurs, ce thème est une invitation à réfléchir collectivement à « ces multiplicités d’être et de différences, à dépasser la notion d’être unique et à embrasser des identités composées, stratifiées et fragmentées, ainsi que des compréhensions multiples, complexes et non-linéaires de l’espace et du temps ».

Donc, au-delà du cliché c’est aussi un rendez-vous de réflexion qui verra la participation d’environ 80 artistes photographes, critiques d’art, peintres, graphistes, journalistes culturels, etc.

En effet, l’importance de l’évènement a réuni lors de la cérémonie d’ouverture, en plus du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, M. Andogoly GUINDO et son cabinet, l’Ambassadeur et Chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali, Bart OUVRY ainsi que plusieurs autres Ambassadeurs et diplomates africains et occidentaux.

En plus du Musée national du Mali, les expositions auront lieu sur plusieurs autres sites de la capitale malienne, notamment, à la Maison Africaine de la Photographie, à la Gare Ferroviaire de Bamako, au Musée du District de Bamako, au Mémorial Modibo Keita, à l’Institut Français du Mali, à la Galerie Médina ainsi qu’au Lycée des Jeunes Filles Ba Aminata Diallo, non moins invité d’honneur de la 13ème édition des Rencontres de Bamako.

« C’est une édition aux allures spéciales, tant son organisation dans un contexte sanitaire insaisissable, a été émaillée de péripéties et d’incertitudes. Il a été donné à certains de penser et peut-être, d’espérer que cette 13ème édition des Rencontres de Bamako ne se tiendra pas. Eh bien, elle est là. C’était donc, sans compter sur la détermination des hautes autorités de la Transition de relever le défi, pour l’honneur des maliens, pour le bonheur des artistes et pour l’essor de l’art contemporain de la photographie sur le continent », s’est réjoui le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Monsieur Andogoly GUINDO, dans son allocution.

Il estime qu’au-delà de l’optique et du cliché, « nous célébrons l’amitié entre les peuples, l’excellence artistique et le renouveau ».

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.