MEDIASSOCIETE

2019, année de toutes les tentatives au Mali !

L’année 2019 a été pleine de promesses au Mali. Plusieurs tentatives ont eu lieu de la part des autorités maliennes afin que les citoyens retrouvent la tranquillité perdue. Ce qui fait de 2019, une année de toutes les tentatives.

L’année 2019, contrairement à ce qu’on veuille nous faire croire, a été pleine de leçons. Les erreurs étant maîtres de l’homme, on ne peut que se réjouir de la multiplication des essais afin de redonner à ce pays son visage d’antan, celui d’un pays paisible et plein d’espoirs.

A lire aussi : Pour 2020, Le Ministre De La Défense Demande Une Présence Plus Accrue Des Chefs Militaires Sur Le Terrain

De la démission de Soumeylou Boubeye Maiga du poste de premier ministre à la tenue du Dialogue national inclusif en passant par la nomination de Boubou Cissé en tant que premier ministre, de la signature de l’Accord politique de gouvernance ainsi qu’à la nomination de Dioncounda Traoré à Mopti, comme haut représentant d’IBK, jusqu’au retour triomphal d’Amadou Toumani Touré, ancien président de la République du Mali, les tentatives pour relever le Mali ont été nombreuses.

Pour prêter la langue à cet intellectuel anglais, « toute vie est résolution de problèmes ». Pour ces résolutions, il n’y a rien de plus normal que de partir sur la base des hypothèses tout en espérant que celles-ci puissent réussir à calmer la situation prévalente. Puisqu’aucune solution ne peut être définitive tant qu’elle provient d’un humain. Au contraire, la solution pour laquelle on opte est susceptible d’être le point de départ d’un nouveau problème. Toute solution est alors hypothétique.

A lire aussi : En Raison De L’effort De Guerre, Le Président De La République Malienne Invite Les Enseignants À Une Trêve

Les différentes tentatives qui ont marqué l’année 2019 au Mali sont salutaires à ce titre qu’elles prouvent l’engagement des autorités pour créer des conditions optimales de vie pour les citoyens. Lors de son adresse à la nation, le chef d’État malien n’a pas manqué à se réjouir de tout le résultat obtenu durant cette année écoulée : « […] Malgré la crise insidieuse qui nous affecte, l’économie nationale se révèle d’une remarquable résilience, avec un taux de croissance soutenu et une inflation maîtrisée. »

La tenue du Dialogue national inclusif est venue prouver également au monde entier que tout n’est pas noir au Mali. Malgré la crise sécuritaire, les Maliens ont pu s’unir pour dégager des recommandations communes, dont la mise en œuvre, en 2020, ne peut contribuer qu’à redonner à ce pays ce dont ses citoyens ne cessent de rêver : la paix, la stabilité et par ricochet le développement. Ibrahim Boubacar Kéita s’est engagé à veiller à la bonne application des résolutions sorties de ce Dialogue : « Pour ma part, je ferai tout mon possible pour diligenter la mise en œuvre des résolutions et recommandations validées. »

A lire aussi : Le 14 Juillet 2020, Date D’ouverture Du Procès D’Al Hassan À La CPI

Après tous ces essais dans divers secteurs au Mali, au cours de l’année 2019, il y a lieu d’espérer sur de belles perspectives en 2020. Ainsi, 2019 ne saurait plus être considérée comme n’ayant qu’un bilan macabre, puisqu’elle aura été celle qui a posé les jalons de la renaissance du Mali.

F. TOGOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.