Justice

2ème édition de la Semaine de la Justice : Bougouni remporte le prix du meilleur établissement pénitentiaire du Mali

Au-delà de l’installation solennelle des présidents de la formation judiciaire et des procureurs de la République du pôle national de lutte contre la cybercriminalité et du pôle économique et financier ; l’inauguration des 6 villas d’astreinte offertes à la justice par le Président de la transition et les conférences, un des temps forts de la 2ème édition de la Semaine de la Justice consistait, jeudi 11 janvier dernier à l’institut national de formation judiciaire de Bamako, à procéder à la remise des prix aux 3 meilleurs établissements pénitentiaires du pays, suivie de la remise symbolique des travaux d’infrastructures du PROSMED.

Sur plus d’une cinquantaine de prisons en République du Mali, la région de Bougouni a remporté, cette année, le prix du meilleur établissement ayant respecté les droits reconnus aux détenus. La localité est suivie de la maison d’arrêt et de correction de Koutiala, 2ème dans le classement. Et le dernier prix a été obtenu par Kadiolo, 3ème de l’édition 2024. Les festivités de la remise ont enregistré la présence de Mamoudou Kassogué, chef du département, en compagnie de plusieurs partenaires techniques et financiers dont le PNUD, l’EUCAP-Sahel, l’Union européenne à travers le Programme d’Appui à la justice au Mali (PAJM II). Initiée par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et la Direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES), la présente remise vise à remettre l’ensemble des établissements pénitentiaires du pays en compétition pour, a étayé le ministre, l’attribution des prix aux trois meilleurs. Cela, va-t-il expliquer, suivant des critères objectifs. De ses précisions, cette compétition est de nature à renforcer la culture de l’excellence au niveau des établissements pénitentiaires du pays, voire de favoriser l’émulation entre les différentes maisons d’arrêt et de correction en matière de respect des textes sur les conditions de détention des prisonniers. Le garde des Sceaux invitera, dans cet ordre d’idées, le PNUD et la DNAPES à prendre des mesures pour perpétuer cette pratique en vue de la récompense du mérite. Ce qui l’amène à féliciter et encourager les lauréats du jour afin qu’ils redoublent d’efforts dans le cadre du respect des textes nationaux et internationaux régissant les conditions de vie et de détention des personnes mises en prison. « S’agissant de la remise de véhicules à la DNAPES et à l’INFJ, il convient de remercier l’Union européenne à travers PAJM II, non seulement pour cet appui logistique aux deux structures, mais aussi pour toutes les actions réalisées au profit des services relevant de mon département », a-t-il confié. Et de remercier EUCAP-Sahel pour ses multiples appuis de la justice malienne dans plusieurs domaines, notamment dans la chaîne pénale et dans la réalisation des résultats probants au niveau des établissements pénitentiaires.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.