ECO & FINANCESOCIETE

8e édition du Salon international de l’Industrie du Mali : La promotion du « Made in Mali » au centre des préoccupations

Le Parc des Expositions de Bamako a servi de cadre le jeudi 28 novembre 2019 à l’ouverture du Salon international de l’industrie du Mali « Made in Mali ». Ladite cérémonie a été présidée par le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta. 

Expositions de produits exclusivement maliens, les échanges, la recherche de partenariats ainsi que des ventes promotionnelles, constituent entre autres les objectifs fixés pour l’édition 2019 du Salon international de l’industrie du Mali.

Cette année, cette rencontre industrielle a été placée sous le thème de « La problématique de la zone industrielle au Mali pour promouvoir « le made in Mali » auprès des Maliens et des partenaires étrangers. »

Cette 8e édition a servi de cadre pour le chef d’État malien de procéder à une visite de stands. Une occasion qu’il a saisie pour féliciter les organisateurs et d’apprécier la qualité des produits exposés. 

Ce qui a également attiré l’attention du locataire de Koulouba à cette occasion a été le travail qu’abattent les industries de transformation des déchets plastiques. Le chef d’État a également mis l’accent sur la sauvegarde de la santé des populations et de l’environnement.

Le président de la République a saisi aussi cette opportunité pour lancer la balle dans le camp des participants et des jeunes industriels dans le cadre de la relance du potentiel industriel du Mali. En plus, il a invité au renforcement de « l’attractivité du Mali en matière d’investissements directs étrangers et d’élargir la base manufacturière du pays en créant des bassins d’emplois décents et durables pour la jeunesse », lit-on dans le communiqué du gouvernement qui rappelle : « Dans le cadre de la deuxième décennie du développement industriel de l’Afrique (1991-2000), l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 novembre « Journée de l’Industrialisation de l’Afrique ». Cette édition a pour thème : « Positionner l’industrie africaine pour approvisionner le marché de l’accord de libre-échange continental africain (ZLECAF). » Cet accord de libre-échange continental, signé par tous les pays africains, vise au renforcement des échanges commerciaux entre les États africains.

Les difficultés de l’industrialisation au Mali ainsi que les moyens de développement de l’industrie au Mali seront recensés au cours d’un panel de haut niveau qui sera bientôt organisé.

Notons que ce Salon international de l’industrialisation fermera ses portes ce lundi 2 décembre 2019.

Fousseni TOGOLA

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.