MONDE

Algérie : Ahmed Gaïd Salah commande la protection des marches et avise le général Toufik

Un nouveau discours du vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, pour la mise en place de nouveaux décret et positions pour faire en sorte de percer l’impasse politique dans laquelle est enfoncée l’Algérie depuis deux semaines ou plutôt la démission du président Bouteflika.

Ce mercredi 17 avril, dans un discours proféré à la fin d’une visite d’inspection a la quatrième région militaire, celle de Ouargla, dans le sud du pays, Ahmed Gaiid Salah évoque que l’armée est prête à soutenir les organisations. Pendant cette visite, il déclare que toutes les éventualités sont libres, mais juge qu’un moyen pour enrayer la crise doit percer dans les plus brefs délais. Le chef de l’institution militaire qui exerce la fonction de chef de l’État depuis le départ considéré que la condition ne peut plus continué et que le temps est compté. Des millions d’Algériens maintiennent la marche aux quatre coins du pays afin d’éjecter le gouvernement de Noureddine Bedoui. Ils contestent la légitimité de Abdelkader Bensalah, le président par intérim, cacique parmi les caciques de la structure et s’objecte au plan de transition qui présume la tenue d’une élection présidentielle le 04 juillet prochain. La méfiance du grand public contre le système prend même de nouvelles apparences de désobéissances civiles qui rendent de plus en plus complexe la crise. Des magistrats refusent d’encadrer le scrutin des maires pour dire non à l’examen des listes électorales et à la coordination du vote pendant que des ministres sont empêchés d’opérer des visites sur le terrain. Quelques heures après le communiqué de la démission du président du Conseil constitutionnel, le discours de Gaïd Salah intervient. Tayeb Belaiiz lui aussi prit pour cible par les manifestants. Sa détermination est-elle une concession et un pas de plus  pour le consentement de la demande populaire d’en finir avec la méthode ? L’allocution de Gaïd Salah réaffirme que l’armée est mobilisée à satisfaire toutes les revendications du peuple. L’étape essentielle étant précisée, elle sera évidemment, suivie par d’autres jusqu’à l’exécution de tous les objectifs escomptés, et ce sans troubler le fonctionnement des institutions de l’État.

Elizabeth Paré, Stagiaire

Source : www.lepays.ml

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.