Environnement

Amélioration des conditions de travail à la CPS-SEEUDE : Les propos rassurants du ministre Housseyni Amion Guindo !

Accompagné d’une forte délégation, le ministre en charge de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Housseyni Amion Guindo a rendu une visite de courtoisie à sa Cellule de Planification et de Statistique, le jeudi 10 octobre 2019. A son arrivé, il a été accueilli par Moussa Sissoko, directeur de la  CPS_SEEUDE.

 « Nous sommes venus voir comment, ils sont installés et voir la situation des locaux, dans quelles conditions ils travaillent et aussi échanger avec eux pour voir les difficultés auxquelles ils sont confrontés » a déclaré le ministre Guindo, en guise d’objet de sa visite.

Déjà imprégné des difficultés de cette structure importante pour la réussite de ses missions, Housseyni Amion Guindo, a rassuré le personnel de la CPS-SEEUDE, quant à l’amélioration de leurs conditions de travail. «  Cette cellule méritait d’être bien logée » a-t-il indiqué.

A sa suite, le DG Sissoko, a rappelé que la CPS-SEEUDE  a été créé  par la loi n°07-020 du 27 février 2007.  A lui, de souligner que cette structure était  rattachée au département de l’Environnement, de l’Energie et de l’Eau, des Domaines et des Affaires Foncières, de l’Urbanisme.

En présence du ministre, le DG de la CPS-SEEUDE, n’a pas du tout omis de faire le point des difficultés auxquelles, lui et ses collègues  sont confrontés. Dans ce chapitre, il a cité, l’insuffisance du personnel qualifié, le manque des moyens matériels et financiers, l’absence d’outils performants de suivi évaluation pour le secteur.

Par ailleurs, le Dg Sisoko a mentionné que sa structure dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’atelier de concertation a coordonné l’élaboration et la validation des TDR pour l’évaluation du PROSEA1 et d’une nouvelle phase intégrant les ODD.

En plus, il a évoqué entre autres les perspectives de 2019-2020. En 2019, dit-il, la perspective était  la finalisation du rapport de la 3ème phase du suivi du flux financier du secteur eau et assainissement, missions de suivi externe des projets et programmes du secteur.

D’après lui, la perspective de 2020 sera structurée autour de  l’analyse des politiques et stratégies du secteur, le réexamen et la validation des indicateurs de développement, la mise en place et la gestion d’une base de données.

A noter que la CPS-SEEUDE est  composée de 24 agents dont 2 ingénieurs des eaux et forêts, 1 planificateur, 1 ingénieur de la statistique ,1 secrétaire d’administration, 1 professeur d’enseignant secondaire, 1 ingénieur d’agriculture et du génie rural, 4 techniciens ,3 attachés d’administration et 1 contractuel conformément au décret n° 2018-0322/P-RM du 30 mars 2018 fixant le cadre organique de la CPS.

Par Fatoumata Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.