ANTANANARIVO (Madagascar) – Le Mali s’est qualifié pour les demi-finales du Championnat d’Afrique U18 FIBA 2022 en disposant aisément du Bénin

La large victoire du champion en titre porte la signature de cinq joueurs en particulier, qui ont tous fini le match avec plus de 10 points.

Mahamadou Diara (24 points, 17 rebonds) et Malick Diallo (19 points, 14 rebonds) se sont illustrés pour la sélection malienne.

Amadou Doumbia (21 points), Adama Traore (12 points) et Abdramane Kanoute (13 points) se sont également mis en évidence.

Les Maliens ont toutefois connu une petite période de trouble dans le 2e quart temps, les Béninois faisant jeu égal avec eux (16-13).

« Quelque chose ne fonctionnait pas bien et le coach nous l’a fait comprendre, dit l’ailier-fort Diallo. En fait, tout le monde jouait de manière individuelle plutôt que collective. Le coach nous a simplement remis les idées en place et nous avons ensuite joué plus collectivement. »

Le Mali a provoqué de nombreux lancers francs et il a été plus efficace sous les paniers.

« Après la remise à l’ordre du coach, nous avons fait preuve de plus d’altruisme », souligne Diallo.

Interrogé à l’issue du match sur une éventuelle préférence en demi-finale, Diallo répond sans surprise : « Nous préférerions affronter la Guinée que Madagascar. La plupart de nos joueurs n’ont jamais vécu ce genre d’ambiances », indique Diallo.

Madagascar, pour sa part, a justement entretenu ses espoirs de médaille en se défaisant d’une équipe de Guinée combative. Mathias M’Madi a une nouvelle fois brillé en cumulant 28 points et 7 assists.

Dans cette rencontre qui a offert un beau duel entre les meneurs Ibrahima Diallo et M’Madi, les hôtes ont rapidement pris les devants (18-10 à la fin du premier quart temps).

Le joueur guinéen estime que les deux défenses se sont values : « Mes coéquipiers ont défendu sur lui, ses coéquipiers ont défendu sur moi. Il y a eu une belle bataille et ce sont eux qui l’ont gagnée », lâche Diallo.

Il revient aussi sur le fantastique public local, qui n’a jamais arrêté d’encourager son équipe favorite : « Je pense toutefois que l’influence des fans ne compte pas vraiment. C’est partout pareil. Une fois que vous vous y êtes habitués, ce n’est plus qu’un bruit de fond », commente Diallo.

Il est cependant indéniable que Madagascar a tiré profit de l’avantage d’évoluer à domicile. Et les hôtes ont aussi été plus réalistes : «Ils ont essayé de contrôler le match, et nous étions loin de notre meilleur niveau. Mais nous avons suivi les instructions du coach et nous nous sommes accrochés jusqu’à la fin », déclare Lovasoa Ny Aina Andyerson Andriatsarafara, capitaine de la sélection malgache.

Andriatsarafara s’attend à un match très compliqué face au Mali en demi-finales : « Les Maliens sont champions d’Afrique en titre, ce sera donc extrêmement compliqué pour nous. Mais nous allons nous battre et tout donner », promet-il.

Les quarts de finale se poursuivront le jeudi 11 août. L’Algérie défiera l’Égypte dans le premier match de la journée, puis l’Angola et le Sénégal s’affronteront dans le second. Les demi-finales auront elles lieu le vendredi 12 août.

Source : FIBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.