MEDIASPOLITIQUE

ASSEMBLEE CONSULAIRE DE LA CCIM A SEGOU : Choguel affiche de grandes ambitions pour le secteur privé

La cité des balazans était à l’honneur ce jeudi 17 mars 2022. Car Ségou a été la première région à abriter, sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, un homme très engagé pour la cause des opérateurs économiques du Mali, la 1ère session ordinaire de l’assemblée consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) de la mandature (2021-2025).Une assemblée qui se tient à un moment où le Mali croupit injustement sous des sanctions édictées par la Cedeao et l’Uemoa. Pour le rayonnement du secteur privé malien, le Premier ministre Choguel a donné des assurances quant à l’accompagnent de l’Etat aux opérateurs économiques.

C’est devant toute la crème des opérateurs économiques maliens, venus de tous les horizons du pays, que le ton de la cérémonie a été donné par le maire de la commune urbaine de Ségou. Nouhoum Diarra s’est réjoui du choix porté sur sa ville pour abriter cette première assemblée : « C’est avec une immense jolie que la cité des Balazans accueille toute la crème des crèmes du secteur privée. Aw Bissimilila ! Grand merci pour votre attachement à Ségou».

« Aux grands maux, les grandes remèdes ». Cette maxime sied bien au gigantesque travail abattu par le président de la délégation régionale de la CCIM de Ségou, Ibrahim Doucouré, qui a réussi le pari de la très bonne préparation. Tout comme son prédécesseur, il a remercié et salué le choix porté sur Ségou pour la tenue de cette première session de l’assemblée consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali.

La relance de la Comatex, un grand défi des autorités

La compagnie malienne du textile qui employait des milliers de personnes est aux arrêts suite à la mauvaise gestion des anciens gouvernants. La réouverture de cette usine qui est une vitrine pour Ségou, tient beaucoup pour le maire Diarra. Il a saisi l’occasion pour plaider en faveur d’une ouverture très prochaine de la Comatex. « Il faut vraiment faire en sorte pour relancer la Comatex. Je salue le gouvernement de la transition pour non seulement ses efforts pour le paiement des arriérés de salaires des travailleurs de la Comatex mais aussi pour les efforts entrepris pour la réouverture de l’Usine », a –t-il indiqué le maire Diarra.

Pour répondre à sa sollicitation, le Premier Dr Choguel Kokalla Maïga a indiqué que la relance de la Comatex est un grand défi pour les autorités maliennes. « Je vous encourage également à nous accompagner dans la relance de la Comatex, jadis fleuron de l’économie régionale. La relance de la Comatex est un défi pour nous. Et ce défi, nous le gagneront avec la participation de tous les opérateurs économiques du Mali », a laissé entendre le PM. Avant d’inviter les opérateurs économiques à se préparer pour être les grands actionnaires de la Comatex. « Nous sommes soucieux du devenir du secteur privée, c’est pourquoi nous donnons la primauté d’abord aux opérateurs économiques maliens avant les autres partenaires », a assuré Dr.Choguel Kokalla Maïga.

L’assurance donnée pour un meilleur approvisionnement du marché en denrées de première nécessité

Placée sous le signe du dévouement à la cause du développement socioéconomique du Mali, et un meilleur approvisionnement du marché national en denrées de première nécessité, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Youssouf Bathily, qui, après avoir rappelé le contexte difficile dans lequel se tient la présente session, a donné l’engagement au nom de l’ensemble des opérateurs économiques d’approvisionner le marché national en denrées de première nécessité avant, pendant et après le mois du Ramadan. Il n’a pas manqué d’inviter les opérateurs économiques à assurer l’approvisionnement normal en denrées de première nécessité, afin d’éviter la surenchère. Même son de cloche pour le Premier ministre qui a remercié au nom du Président de la Transition les opérateurs économiques maliens pour avoir assuré l’approvisionnement régulier du pays en denrée alimentaire durant la période d’embargo.

« Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour soulager les populations à passer cette période qui risque de connaître de fortes tensions au niveau des prix, y compris celui des denrées de première nécessité et des hydrocarbures », a promis le chef de l’Exécutif. Avant d’assurer que l’accompagnement du Gouvernement de Transition ne fera pas défaut, conformément aux hautes instructions de du colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, chef de l’État ».

Rappelons que les travaux de cette première assemblée consulaire de la de la Cicm (mandature 2021-2025) se sont déroulés dans la grande salle de conférence de la Cicm régionale de Ségou. Les participants se sont penchés entre autres : sur l’état d’exécution du budget 2021, le projet de budget 2022 et le projet de programme d’activités 2022 du bureau de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali de la mandature 2021-2025.

A.Touré, de retour de Ségou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.