SPORT

ASSOCIATION MA COMMUNE ET MOI : La première édition des jeux olympiques au-delà de toutes les attentes

L’association ma commune et moi a organisé sa première édition des jeux olympiques en commune IV à Lafiabougou le weekend dernier. Le lancement des activités s’est déroulé sous la houlette du parrain de l’événement, Ibrahim Simpara. On notait la présence des autorités locales et coutumières.

Du 28 au 29 janvier, se tenaient les jeux olympiques de l’Association « ma commune et moi » à Lafiabougou. Une première au Mali qu’une association tienne des jeux olympiques. Ladite édition s’est déroulée autour du thème : « le sport, vecteur de paix et de cohésion sociale ». Elle avait réuni plusieurs disciplines sportives qui sont entre autres : les arts martiaux, l’athlétisme, lever de poids, les courses hippiques, le football, le basketball, le handball, etc.

Au-delà des disciplines sportives, des panels ont été animés. Les panelistes se sont penchés sur les questions de la fraude en milieu scolaire et l’éducation de la jeune fille. Ils ont été animés respectivement par Moussa Kondo de Acountability et Mariam Aldianabangou, ancienne présidente du Parlement des enfants du Mali. Le choix de ces panels n’est pas fortuit, selon le président de l’Association ma commune et moi. Car, rappelle-t-il, la fraude en milieu scolaire et la déscolarisation des filles ont des conséquences graves sur la vie de la nation sur tous les plans.

Les populations de la commune IV ont répondu massivement à ce rendez sportif. Jeunes, vieux, hommes et femmes ont tous répondu présent à l’évènement. De quoi s’en est réjoui le président de l’Association Ma Commune et Moi, Bassirou Sall. « J’ai été plus que satisfait aujourd’hui, parce que je ne m’attendais pas à tout ce monde », affirme-t-il. Selon lui, à travers ces jeux olympiques, ils entendent inculquer à la jeunesse la paix et la cohésion sociale. Bien que satisfait de l’organisation et de la participation massive de la population, le président Sall souligne que toutes les disciplines n’ont pas participé à l’édition. Il rassure qu’ils s’amélioreront dans l’avenir afin que toutes les disciplines puissent prendre part. Comme perspectives, le président affirme qu’ils étendront l’évènement dans d’autres communes voire à travers tout le pays en général. Le parrain a pour sa part encouragé les initiateurs pour cette initiative fédératrice des forces juvéniles de la commune en particulier et de la nation en général. Pour Ibrahim Simpara, le sport, au-delà d’un esprit sein dans un corps sein, permet de compter sur soi. Et il est content que l’Association Ma Commune et moi l’ait compris.

Oumar SANOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.