MEDIAS

Attaques simultanées contre les FAMa à Kalumba et Sokolo : 46 terroristes neutralisés

Très tôt le matin du mercredi 27 juillet 2022, les postes FAMa de Kalumba, non loin de Mourdiah (Nara), et de Sokolo, à proximité de Diabaly, dans la région de Ségou, ont été la cible d’attaques terroristes au cours d’une opération simultanément. Les Forces armées maliennes (FAMa) ont neutralisé 46 terroristes.

Après les attaques ciblées contre le camp de Kati et une position des FAMa à Koro le vendredi 22 juillet dernier, les terroristes, dans leurs tentatives désespérées de marquer leur présence, ont été encore vigoureusement réprimés par l’armée malienne. C’était hier mercredi 27 juillet 2022, à Kalumba, non loin de Mourdiah (Nara) et à Sokolo, à proximité de Diabaly, dans la région de Ségou. A Sokola, 6 militaires maliens sont morts et 25 autres blessés. Du côté des terroristes, 46 ont été tués. « A Sokolo, les capacités d’anticipation des FAMa, la précision du renseignement et la vigilance des hommes ont permis d’orchestrer une réplique coordonnée contre les assaillants mis en débandade et de mener la contre-attaque. Les ratissages se poursuivent avec un bilan provisoire de : Côté FAMa : 06 morts et 25 blessés dont 05 graves, déjà évacués sur un centre de prise en charge ; Côté ENNEMI : 48 morts, 03 Pick-up détruits aux abords de l’emprise avec occupants et équipements et beaucoup de matériels militaires récupérés », précise le chef d’État-major général de l’armée malienne.

A Kalumba, les terroristes ont endeuillé la nation malienne. 12 personnes dont 3 civils ont été tuées. Quant à l’armée malienne, elle a récupéré plusieurs matériels. « A Kalumba, dans le cercle de Mourdiah, région de Nara, une attaque terroriste a été également contenue et vigoureusement repoussée tôt ce matin. Le bilan côté ami est de 12 morts dont 03 civils d’une entreprise de construction de route. Le ratissage et l’évaluation de cette attaque sont en cours. La poursuite aérienne a permis d’attaquer des bases logistiques terroristes sous couvert végétale dans les environs, réduisant ainsi le potentiel ennemi », précise le communiqué du chef d’État-major général des armées du Mali.

De l’analyse de l’État-major, précise le communiqué, « les attaques de ces derniers jours, qui confirment des signaux et indices préalablement détectés et identifiés par les services compétents, matérialisent l’agonie des groupes armés terroristes sur notre territoire. De nombreux renseignements ont d’ores et déjà été récupérés sur les assaillants pour mieux identifier leur origine et leurs soutiens ».

Les autorités maliennes indiquent qu’« un certificat de résidence portant le numéro 1179/PU-2 Man en date du 23 novembre 2018, prouvant l’établissement de l’un des assaillants dans un pays voisin, a retenu l’attention des services compétents . « Ces renseignements seront minutieusement examinés par les services spécialisés afin de déterminer les connexions et les éventuelles complicités », précise le communiqué du chef d’État-major général des armées.

A en croire le communiqué de la DIRPA, l’État-major général des Armées a rassuré les maliens et les appelé les observateurs à « ne pas se laisser tromper par les récentes gesticulations d’un adversaire en perte de vitesse ».

B. Guindo et I. Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.