POINT DE VUE

Bougounika Den Yere Yere sur des initiatives prises par Ousmane Chérif HAIDARA de demander au Procureur KASSOGUE de relâcher Bakary TOGOLA

Salut internet HAIDARA en prison bientôt !!!

Disons que c’est ce groupement qui a accepté d’intervenir auprès de la justice pour faire libérer un présumé auteur de la famine au Mali. Il est reproché au guide spirituel des Ansardines en la personne de Ousmane Cherif HAIDARA, président en exercice du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) d’avoir pris des initiatives pour demander au procureur KASSOGUE de relâcher Bakary TOGOLA. Et quelles peuvent être donc les motivations de cette intervention. Ousmane Cherif HAIDARA a-t-il reçu de Bakary TOGOLA de l’argent lors de ces différentes manifestations religieuses au Stade du 26 Mars, comme le fait le Président IBK, du Mali comme le fait actuellement le Président Macky SALL appartenant à la confrérie des Tidiania et comme le faisait le Président Abdoulaye WADE qui est de la confrérie des Mourides de Touba.

 Heureusement, que de nombreux musulmans doutent si toutefois le guide des Ançars, Président du Haut Conseil Islamique du Mali a perçu même un mitkal de la part de Niamala Bakary.

Lorsque Bakary TOGOLA farotait l’argent en la distribuant gracieusement aux griottes lors de ces nombreuses manifestations, où était le guide Ousmane Cherif HAIDARA pour le mettre en garde contre de telles pratiques ? Ou était le guide du groupement des leaders musulmans du Mali pour ne pas mettre Bakary TOGOLA en garde contre le mariage de sa cinquième femme, qui n’était autre que sa secrétaire à l’APCAM, pour laquelle il a payé un immeuble d’une valeur de 200 millions F CFA et 10kgs d’or alors que des dizaines de milliers de Maliens n’avaient pas leur pitance journalière ?

Cette intervention du Président du Haut Conseil Islamique, si elle est avérée risque d’être une prime à la délinquance financière et à l’impunité. Nous avons vu ce Bakary TOGOLA, lorsqu’il venait d’être élu président de l’APCAM lors de son premier mandat en compagnie de fillettes de 16 à 18 ans dans des maisons de prostitution situées à l’ACI à Bamako, vers 10 heures, tous les jours que Dieu fait. À l’époque, il avait une voiture 4X4 Patrol Nissan couleur verte. Nous nous sommes dit que ce nouveau président n’allait pas faire une longue carrière sans tomber dans la disgrâce du fait que sa priorité semblait être les ‘’fesses’’ et non l’auto-suffisance et l’autonomie alimentaire du Mali.

Le temps et l’histoire viennent de nous donner raison. Bakary TOGOLA n’est pas seul à ‘’bouffer’’ les sous des paysans, les anciens ministres en charge du monde rural, ceux de la Compagnie Malienne de Développement Textile (CMDT), ceux de l’élevage et certains membres du gouvernement, la présidence de la République, semblent être indexés par ceux qui vont vite en besogne.

Dans tous les cas, Bakary TOGOLA n’aura pas fini encore avec la justice, tant que les 72 milliards de F CFA subventionnés par la Banque Mondiale en 2008 et 2015 n’auront pas été audités.

Heureusement que d’autres voix plus crédibles à l’image de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants (CMAS) de Mahmoud DICKO se sont élevées dans le microcosme religieux musulman pour non seulement se féliciter de l’interpellation du Griot Bakary TOGOLA, mais aussi pour assumer leur soutien indéfectible à la justice malienne.

Décidément le lien est indéfectible entre la politique et la religion, car certains chefs religieux semblent être mouillés, excepté ceux qui sont contre la gouvernance actuelle.

Biratike

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.