POLITIQUE

Brouille au sein de l’opposition : Espérance nouvelle Jiguya Kura se retire du Cadre d’échanges des partis politiques

Dans la classe politique malienne, le torchon semble, en termes de vision, brûler au sein du Cadre des partis et regroupements Politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel. Pour la participation, voire la représentation du regroupement politique au sein de la commission chargée de finaliser la nouvelle constitution du Mali, l’Espérance nouvelle Jiguya Kura de l’ex-ministre d’IBK, en l’occurrence Housseini Amion Guindo dit Poulo, annonce son retrait pur et simple du Cadre.

Plus le temps passe, plus le cadre des partis et regroupements politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel se fragilise davantage. Uni au début pour une même cause et vision politique consistant à imposer certaines choses aux autorités de la transition, notamment le respect des 18 mois impartis pour la tenue des élections dans le pays, ce regroupement politique tend, à l’allure où vont les choses, vers son déclin. Les Maliens ont assisté, de sa création à nos jours, à pas mal de retrait effectué par des responsables qui le composaient. Aux anciens cas de retrait vient ainsi s’ajouter celui de l’Espérance nouvelle Jiguya Kura. Ce dernier aussi vient de claquer la porte. L’annonce a été faite courant le samedi 18 février 2023 à travers un document paraphé par Poulo, non moins président du mouvement. Dans un document de retrait adressé au président en exercice du Cadre, le président de l’Espérance nouvelle fait part de son départ. « Monsieur le président en exercice, suite à la suspension de notre participation aux activités du cadre des partis et regroupements Politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel en raison de sa décision de participer à la commission de finalisation de la nouvelle constitution, la conférence des Présidents de Jiguya Kura, lors de sa réunion extraordinaire du samedi 18 février 2023, a décidé de son retrait définitif dudit cadre, à compter de ce jour 18 février 2023 », mentionne-t-on dans le document signé par Housseini Amion Guindo. Bien vrai qu’il n’est plus avec le cadre, Poulo et ses militants disent réitérer leur ferme volonté à un retour à l’ordre constitutionnel au Mali.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.