MONDE

Centrafrique : Un accord de paix en phase d’être conclu entre le gouvernement et les groupes armés

À l’issue de trois jours de discussion à huis clos  entre le gouvernement centrafricain et les  14 groupes armés acteurs de la crise  du pays depuis un certain moment, un accord a finalement été trouvé ce mercredi 20 mars 2019, au siège de l’union africaine (UA) à Addis-Abeba en Éthiopie. La démission du Premier ministre que réclamaient les 11 des 14 groupes armés a été levée, mais ils se sont mis d’accord sur un remaniement ministériel dans un bref délai.  Un comité de suivi de l’accord de Khartoum ainsi que l’organisation d’une patrouille mixte  composée des différentes parties  seront les premières actions  après la signature de cet accord. Toutes les parties prenantes ont salué la conclusion de cet accord  qui s’annonçait très difficile pour monsieur Smaïl Chergui, commissaire de paix et de sécurité en charge de piloter les équipes investies pour cette mission.  Le porte-parole  des 14 groupes armés, monsieur Armel Mingatoloum-Sayo a laissé entendre que maintenant « tout le monde doit prendre ses responsabilités ». Du côté du gouvernement, la RFI, sur le site de laquelle a été prise l’information, a  indiqué  n’avoir eu aucune impression de représentants du gouvernement sur les 72 heures de discussion à Addis-Abeba, mais signale qu’une autre rencontre se tiendra entre ces mêmes acteurs de la crise dans le pays, le mois prochain à Bangui. Le but de cette rencontre sera d’évaluer  l’état d’avancement de l’accord.

ISSA DJIGUIBA  

Source : www.lepays.ml

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.