MONDEPOLITIQUE

COLLOQUE SUR LA REFONDATION DES RELATIONS MALI – France : Les élus français d’origine malienne à pied d’œuvre ce vendredi à Paris

Quel avenir possible pour quel nouveau partenariat ? Tel est le thème que les élus français d’origine malienne (Cefom) s’apprêtent à débattre sans langue de bois ce vendredi 24 novembre 2023 dans la salle Lamartine de l’assemblée nationale française à Paris. Sous l’égide de son charismatique président Lamine CAMARA, la Cefom entend jouer sa partition dans la refondation des liens entre la France et le Mali.

Véritable trait d’union entre les deux peuples, la Cefom est une entité dont l’intégration réussie de ses membres font d’elle un outil de développement socio-économique, de promotion de la culture et de la paix dans les deux pays. Tout en reconnaissant leur redevabilite envers les français qui ont porté leurs choix sur eux pour prendre en charge une partie de leurs préoccupations politiques en tant qu’elus, la coordination est engagée sur les valeurs mondiales d’humanité, de la fraternité et de solidarité internationale, seul gage à ses yeux de paix et de bien être des peuples.

Aussi, la Cefom entend faire de la double culture (française et malienne) un atout au service du raffermissement des liens entre les deux peuples.

Ce colloque comme son thème le laisse penser intervient à un moment où la France fait l’objet de beaucoup de velléités de défiance en Afrique et particulièrement dans le Sahel. Pour les élus français d’origine malienne, ces tensions croissantes illustrées par le retrait successif de la France du Mali, du Burkina et présentement du Niger interpelle. La Cefom en vitrine investie des responsabilités de part et d’autre a décidé de ne pas rester spectateur de cette descente aux enfers préjudiciable aux peuples qui entretiennent des relations historiques. Ce colloque vient à point nommé d’autant plus qu’il offre un cadre de diagnostic réel aux autorités françaises afin que les bonnes questions soient posées et les réponses trouvées.

Pour le président de la coordination et ses compagnons, nul doute que les autorités françaises doivent renouveler en profondeur leur relation avec le Mali.

Cette activité majeure dans l’agenda de la Cefom permettra d’analyser ce rejet de la politique française sur fond de propagande russe.

D’ores et déjà, la Cefom pointe du doigt la politique impitoyable d’ajustement structurel dont le Mali à l’instar d’autres pays ont fait l’objet pendant des années et qui a eu des conséquences désastreuses sur les populations.

Même si tout est parti du coup d’état condamnable de 2023 avec son lot de sanctions, les élus français d’origine malienne reconnaissance la nécessité d’un changement d’attitude de la politique française au Mali. Selon elle, c’est la seule issue pour la pacification et une relation apaisée entre les deux pays.

En outre, la Cefom s’insurge contre les idées misérabilistes distillées qui font du Mali une zone de catastrophe, de guerre et misère.

Avec le thème “quel avenir possible pour quel nouveau partenariat ? le colloque sera l’occasion de faire un état des lieux sans complaisance entre le Mali et la France et également de débattre de ce que pourraient être nos deux pays dans la perspective d’un nouveau départ fécond et porteur d’espoir pour les deux peuples.

Pour rappel, élus français d’origine malienne ne sont pas à leur première activité pour faire entendre la voix du Mali.

Correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.