Combat pour l’instauration de la démocratie au Mali : Le retour de Oumar Mariko

Libéré provisoirement, le mardi 4 janvier 2022, après avoir honoré la mémoire de son camarade de lutte « Cabral », Dr Oumar Mariko s’est adressé  à la presse. Une occasion pour lui de réaffirmer son engagement pour la démocratie effective au Mali obtenue d’un grand sacrifice humain en mars 1991. Il a rassuré que le combat ne fait désormais que commencer.

L’acteur de toutes les luttes estudiantines au Mali a, juste après sa libération provisoire, rendu une visite au mémorial du leader martyr des évènements de mars 1991, notamment, Abdoul Karim Camara dit Cabral, afin de lui accorder un nouvel hommage avant de s’engager dans un nouveau combat. Lors de cet entretien, Oumar Mariko a, tout d’abord remercié toutes les personnes qui, de près ou de loin, accompagnent cette cause qui n’est pas, celle de la personne de Oumar Mariko selon lui, mais d’un combat pour l’instauration effective du principe de la démocratie au Mali. D’ailleurs, Oumar Mariko a précisé que s’il s’était tût face à certaines dérives, non pas par peur, comme le préconisent beaucoup de gens selon lui, mais seulement par résignation pour attendre le bon moment pour agir. Mais à ses dires, cette action à son encontre est une belle occasion et un déclic qui le pousse à s’engager plus dans ce combat pour l’instauration d’une véritable démocratie au Mali. « On ne peut pas s’en prendre aux martyrs impunément » a-t-il cité tout en rappelant les différents combats de résistances qui se sont produits au Mali.

Par ailleurs, il a quand même invité tous les partisans et acteurs de la démocratie au Mali à rester unis et déterminés afin d’avoir une victoire proche et certaine.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.