SOCIETE

Concours de lecture du projet ‘’La Renaissance de la Citoyenneté et le Civisme de la Jeunesse Malienne’’ : Le lycée ‘’Béraka de Banankôrôni’’ s’adjuge le 1er prix !

Organisée par le ‘’Fan’s Club Farafina Foli Waati du Mali’’, la 4ème édition du concours de lecture du projet ‘’La Renaissance de la Citoyenneté et le Civisme de la Jeunesse Malienne’’ a été tenue au Musée National du Mali, le samedi 2 novembre. C’est le Lycée ‘’Béraka de Banankôrôni’’qui s’est offert la 1ère place, suivi du ‘’Lycée Public de Kalaban Koro’’ et du ‘’Lycée Privé de Djidiéni’’. La 4ème place a été occupée par le Lycée ‘’Ba-Nassou’’ de Badialan 2.

« Lire pour se construire et bâtir une Nation prospère » tel était le thème de cette 4ème édition. C’est l’étude du roman ‘’La Perle du Sahara’’ de l’écrivain malien Abdoul Salam Maïga qui opposait les différents lycées en compétition. Ils étaient au nombre de quatre, notamment le Lycée ‘’Béraka de Banankôroni’’, le ‘’Lycée Public de Kalaban Koro’’, le ‘’Lycée Privé de Djidiéni’’ et le Lycée ‘’Ba-Nassou’’ de Badialan 2. Après le mot de bienvenue du représentant de la directrice de l’Académie d’Enseignement de Bamako, Djibrila Maïga, le président du Fan’s Club Farafina Foli Waati du Mali (F.C.F.F.W.M), Balla Moussa Keïta s’est dit très joyeux et fier d’être présent à l’évènement.

 Ensuite, M.Keïta, a souligné que la lecture représente sept lettres mais constitue le socle de la recherche intellectuelle avant de s’appuyer sur la pensée de l’ex président Sud-africain, Nelson Mandela : «Une Nation qui lit est une Nation qui gagne’’. « La lecture nourrit l’esprit et lui permet de s’épanouir. Mes très chers élèves, lycéens et lycéennes, vous avez été nombreux à lire, commenter et étudier le livre ‘’La Perle du Sahara’’ dont le personnage principal est la princesse Boni » a-t-il déclaré, tout en soulignant que l’objectif de cet évènement est de donner goût à la lecture aux élèves.

Parlant du thème ‘’Lire pour se construire et bâtir une Nation prospère’’, M. Keïta indique que c’est pour dire que le développement de l’éducation dépend indéniablement de la pratique de la lecture. Par ailleurs, il faut souligner qu’Ousmane Kéba était le représentant de l’auteur du livre qui vit aux Etats-Unis. Dans une brève intervention, il a fait un résumé succinct dudit roman.

Dans ce sens, occasion pour lui de faire savoir qu’un autre volume de 150 pages est sur le marché, publié en 2018 aux éditions Savanne, à la suite d’un Comité intitulé Soutoura, la princesse Songhaï. A l’issue du concours de cette 4ème édition, le 1er prix est revenu au Lycée ‘’Béraka de Banankôrôni’’. Il a été suivi respectivement par le ‘’Lycée Public de Kalaban Koro’’, le ‘’Lycée Privé de Djidiéni’’ et le Lycée ‘’Ba-Nassou’’ de Badialan. A noter que l’éclat de l’évènement a été rehaussé par des prestations d’artistes. Vivement la 5ème édition !

Par Mariam Sissoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.