MEDIAS

Crise de l’ASSEP : la HAC après « un constat de carence », met fin à sa médiation

Dans une correspondance adressée au Comité Transitoire de l’Association des Editeurs de Presse Privée (CT-ASSEP), le 22 juin 2023, la Haute Autorité de la Communication (HAC) met fin aux travaux de la commission ad hoc de médiation mise en place pour gérer la crise de l’ASSEP. L’organe régulateur de la communication des médias au Mali note « une carence » de cette commission suite au retrait, contre toute attente, du processus de médiation du président sortant Ousmane DAO, surtout à un moment où le protocole révisé, amendé allait être soumis à la signature des parties. De son côté, le Comité Transitoire dit regretter cet échec de la médiation de la HAC.

Retourne-t-on dans la case de départ dans la résolution de la crise de l’ASSEP ? En tout cas, la Haute Autorité de la Communication (HAC) dans une correspondance adressée au Comité Transitoire de l’Association des Editeurs de Presse Privée (CT-ASSEP), le 22 juin 2023 a annoncé la fin de sa mission de bons offices dans la résolution de la crise de l’ASSEP.

Pour rappel, le Président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) par décision N°033/P- HAC du 26 janvier 2023 avait créé, en réponse à une sollicitation du Ministre de la Communication, une commission ad hoc de médiation pour gérer la crise survenue au sein de l’ASSEP à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire du 14 janvier 2023. Cette commission, après lecture des différents documents et les échanges francs avec l’ensemble des acteurs, s’était donnée comme mission d’assainir le secteur, notamment « en produisant une cartographie des journaux, en relisant les textes pour prendre en compte toutes les insuffisances indexées et bien d’autres », qui sont, selon elle, la source de tous les malaises de la faîtière des presses privées.

Mais après de nombreuses concertations assorties d’un protocole d’entente amendé, la commission ad hoc a vu ses efforts anéantis à travers le retrait, contre toute attente, du camp du président sortant M. Ousmane Dao. « C’est au moment où le protocole révisé, amendé allait être soumis à la signature que le groupe représenté par le président Ousmane DAO, contre toute attente, a écrit pour signifier son retrait du processus de médiation » a signalé la Haute Autorité de la Communication (HAC) avant d’annoncer officiellement la fin de sa médiation. « Nous avons observé depuis un délai d’attente, mais nous nous devons à ce stade de la mission, faire un Constat de Carence qui signifie, à notre regret, la fin de notre médiation » précise-t-elle.

Tout en exprimant son regret face à l’échec de ce processus de médiation, le Comité Transitoire de l’Association des Editeurs de Presse Privée (CT-ASSEP) s’est par ailleurs, réjoui du constat fait par la Haute Autorité de la Communication (HAC) de sa bonne volonté de collaboration. « Le Comité Transitoire a fait montre d’une grande compréhension et d’une volonté de collaboration que la commission à saluer » a expressément signalé la HAC dans sa correspondance.

Une occasion mise à profit par le Comité Transitoire de l’Association des Editeurs de Presse Privée (CT-ASSEP) pour rassure ses mandants que rien ne peut altérer sa détermination à aller au bout de la mission de refondation de la presse écrite privée.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.