MEDIAS

En raison de l’effort de guerre, le président de la République malienne invite les enseignants à une trêve

L’adresse à la nation à l’occasion du Nouvel An 2020 du président de la République malienne, Ibrahim Boubacar Kéita a eu lieu ce mardi 31 décembre 2019. Le chef de l’État s’est étalé sur la grève qui affecte le secteur de l’éducation malienne. Il a formulé des vœux à l’endroit des enseignants ainsi que de toute la société civile.

« L’investissement dans la guerre est devenu notre première source de dépense », a indiqué le président de la République malienne en se prononçant sur la grève dans le secteur éducatif malien depuis quelques jours.

Toutes les demandes sociales et tous les investissements demeurent urgents et prioritaires pour le locataire de Koulouba. Mais à l’en croire, tous les autres restent tributaires de la paix qui est la première des infrastructures. Sans la paix, aucun autre secteur n’est susceptible de fonctionner à la normale. Il suffirait de rappeler la situation qui prévaut dans la région de Mopti où maintes écoles sont fermées à cause de la crise sécuritaire pour montrer la primauté de la paix sur tous les secteurs.

Pour mieux inviter les enseignants à compatir à la crise malienne, le locataire de Koulouba fait comprendre que face à des ennemis suffisamment armés, l’État n’a d’autre choix que d’investir dans l’armée. Avec 24% des ressources budgétaires consacrées à l’effort de guerre, le Mali se trouve pris à la gorge, a-t-il indiqué. 

Le président de la République a saisi cette occasion pour formuler avec « déférence » et « insistance » sa demande de « trêve sociale ». S’adressant spécifiquement aux enseignants, il indique que « Le corps enseignant mérite le meilleur ». Il a exprimé la volonté du gouvernement de mettre toutes les couches sociales dans les meilleures conditions de travail.

Cette adresse à la nation a servi de lieu pour le président de la République malienne d’inviter le peuple malien à ne pas se tromper d’ennemis dans cette crise que le pays traverse. La rencontre de Pau prévue pour le 13 janvier sera décisive dans la situation sécuritaire des pays du sahel, se convainc le chef de l’État.

En un mot, un discours d’apaisement et de cohésion sociale.

Fousseni TOGOLA

Une réflexion sur “En raison de l’effort de guerre, le président de la République malienne invite les enseignants à une trêve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.