Fin de la formation professionnelle de la 1ère vague du contingent 2019, de la Garde nationale : 1270 agents de garde prêts à servir le Mali

Le vendredi 30 avril en début de matinée a eu lieu sur la place d’armes de la Garde nationale, la cérémonie de clôture  de la formation professionnelle du contingent 2019 1ère  vague de la Garde nationale et le cours d’Anglais (3ème promotion). C’était sous la présidence du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le Colonel Sadio Camara et en présence de ses homologues, Makan Fily Dabo, des Transports et des Infrastructures et le Colonel Modibo Koné de la Sécurité et de la Protection civile. A cette cérémonie, l’état-major général des armées était représenté par le colonel major Daoud Ould Mohamedoune (CMGAA) aux côtés du chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Elisée Jean Dao.

Le sérieux et la discipline qui caractérisent la formation des éléments de la Garde nationale font légion. C’est pourquoi la sortie de chaque promotion constitue un grand évènement. Celle des élèves Garde du contingent 2019, 1ère vague et du cours d’Anglais (3ème promotion) n’a pas dérogé à cette bonne réputation. A cette occasion, on notait la présence de trois ministres du Gouvernement (Défense, Sécurité et Transports), ainsi que des représentants de toute la hiérarchie militaire du pays et des forces partenaires présentes au Mali.

En effet, cette cérémonie a consacré la fin de la formation  professionnelle des élèves Garde du contingent 2019, 1ère vague et du cours d’Anglais ( 3ème promotion) au laboratoire Langues de la Garde Nationale du Mali.

S’agissant de la formation de spécialisation, durant cinq mois, 1270 élèves Garde, ont acquis après la formation Commune de base des connaissances leur permettant d’exercer efficacement leurs nouvelles fonctions en qualité d’agents des forces de sécurité polyvalents. Cette formation a porté sur des matières comme la police de  proximité , l’intervention professionnelle (IP) (introduites dans le programme pour la première fois compte tenu de la situation sécuritaire de notre pays), la connaissance de la Garde Nationale du Mali, le Maintien de l’Ordre , le Droit Pénal Général, le Droit Pénal Spécial, la Sécurité Publique, la Circulation Routière, l’Administration Pénitentiaire, le Droit International Humanitaire, les engins explosifs improvisés (EEI) entre autres. L’enseignement de ces modules, leur permettra de renforcer leurs connaissances sur les notions militaires déjà acquises pendant la formation commune de base.

Concernant le cours d’Anglais, ces stagiaires au nombre de 20, ont fait une formation de 6 mois sur les notions de base en Anglais (écrit et oral). Cette formation a pour but de faciliter la communication avec les pays amis anglophones d’une part et encore de renforcer les coopérations avec d’autres.

Le capitaine Cheick Oumar Touré, commandant des organismes de formation et d’entrainement de la Garde nationale, a félicité tous ces élèves, qui ont passé plusieurs mois de  formation dans la discipline et la rigueur.

« M’adressant à vous élèves et stagiaires, certes, vous avez été éprouvés par la rigueur de la formation, vous avez enduré l’insomnie, l’isolement, mais c’est aujourd’hui que vous devez sentir la fierté et la dignité d’avoir bien mérité vos attestations » a déclaré le capitaine Touré. Sans manquer d’inviter ces jeunes soldats à se comporter en bon agent de Garde. «  Vous devrez à tout moment donner le meilleur de vous-mêmes en toutes occasions et vous ne devrez jamais décevoir comme le dit notre serment, le Garde meurt mais ne se rend jamais » a conseillé le commandant de la formation.

Le chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Elisée Jean Dao, a dans son discours, félicité les élèves Gardes avant de les inviter à travailler avec amour et dévouement.

« Vous terminez votre formation alors que notre pays est confronté au terrorisme. Le contexte est particulier et les défis sont nombreux. La vie elle-même n’a de sens que si elle est pimentée de défis. Vous comprenez donc que notre seigneur s’illustrera dans nos capacités à transformer les défis de notre temps en avantages. Les prémices sont déjà là, puisque les succès dont nous ont gratifiés nos unités déployées à Mondoro, Boulkessi, Kouakourou, Dinangourou, Diafarabé et récemment à Konna, nous enseignent que la victoire est à la portée de main et qu’il faut la saisir », a indiqué le Colonel Elisée Jean Dao. Il a également instruit aux instructeurs et encadreurs à persévérer dans le courage, la responsabilité et la disponibilité dont ils ont fait montre dans l’exécution de leurs tâches quotidiennes.

Après la remise symbolique des attestations aux récipiendaires,  les élèves Garde ont fait certaines démonstrations  en maintien de l’Ordre et techniques de combat de corps à corps. Le clou de la cérémonie a été un défilé militaire sous les mélodies de la fanfare de la Garde nationale.

Adama Tounkara (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *