MEDIAS

Fin de la mission Onusienne au Mali : l’état-major général des armées appelle à la responsabilité de tous les Maliens pour un retrait sans incident de la Minusma

Le conseil de sécurité des nations unies a acté la fin de la mission des casques bleus au Mali. Cette question était encore à l’ordre du jour de la rencontre mensuelle de la Direction de l’information et des Relations Publiques des Armées (FAMa) avec la presse, le mardi 11 juillet 2023. Tout en rassurant de ne ménager aucun effort pour combler le vide, comme c’était d’ailleurs, le cas lors des précédents retraits de la force Barkhane et Takuba, le colonel Souleymane Dembélé, Directeur de la DIRPA a, au de l’état-major général des armées, invité l’ensemble des Maliens, civils et militaires à plus de responsabilités pour faciliter ce retrait sans incidents.

Les plus hautes autorités de la transition décidées à assurer un retrait coordonné et sécurisé de la mission Onusienne du Mali (Minusma). C’est pourquoi, après sa demande de mettre fin à la mission auprès du Conseil de Sécurité des Nations unies, l’état-major général des armées invite les Maliens, civils et militaires à un comportement responsable afin d’assurer l’évacuation sans incident.

« Je profite de cette conférence pour passer quelques messages du chef d’état-major général des armées, le général Oumar Diarra. Le chef d’état-major général des armées invite les forces armées et de sécurité à ne pas poser des actes ou des propos désobligeants vis à vis de la mission (Minusma) et de son personnel.

Le chef d’état-major général des armées invite nos frères des groupes armés signataires à se joindre à ce processus de retrait de la Minusma ; à faire preuve de clairvoyance, de responsabilité, de retenu en vue du retour définitif de la paix et de la pacification de la zone.

Le chef d’état-major général des armées appelle la population au soutien des forces, a la collaboration avec les forces, seul gage d’un Mali apaisé, réconcilié et fier de son histoire.

Le chef d’état-major rassure qu’aucun sacrifice ne sera de trop pour assurer l’intégrité du territoire malien, assurer la libre circulation des personnes et leurs biens sur l’ensemble du territoire national du Mali » a spécifiquement lancé le Directeur de la DIRPA, le Col. Souleymane Dembélé lors de cette conférence de presse pour rassurer de la ferme conviction des forces armées maliennes (FAMa) dans la lutte contre le terrorisme avec ou sans les forces étrangères.

D’ailleurs, selon lui, après une décennie d’engagement des forces étrangères, l’insécurité qui était concentrée uniquement au nord du Mali s’est propagée au centre et au sud du pays. Une occasion pour lui de signaler que personne ne pourra faire ce combat mieux que les Maliens eux-mêmes.

Aux plus sceptiques, le colonel Souleymane Dembélé soulignera que ce n’est pas une question d’effectif où de matériels, mais d’engagement et de la volonté. « Aujourd’hui, les forces armées maliennes regorgent de volontaires, regorgent d’engagement à aller vers le dénouement de cette nébuleuse question de terroristes et extrémiste du territoire » a-t-il rappelé. En effet, concernant le bilan de l’ensemble des opérations des forces armées maliennes courant le mois de juin, le Col. Dembélé note un total de 51 terroristes neutralisés, 55 autres suspects interpellés ainsi que d’importantes quantités de matériels saisies ou détruites.

Issa DJIGUIBA

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.