MONDE

Fin du couvre-feu au Congo-Brazzaville : Les frontières et les lieux de loisirs rouverts au public

Les autorités congolaises ont annoncé, ce lundi 28 février 2022, la levée du couvre-feu ainsi que de la réouverture des frontières et des boites de nuit. Des mesures en vigueur depuis fin mars 2020, notamment dans la capitale.

Les décisions du gouvernement ont surpris les brazzavillois. D’après les informations données par nos confrères du RFI, les stations de bus proches du centre-ville auraient été moins bondées que d’habitude. Les usagers de transports en commun ne semblaient pas se précipiter pour rentrer.

Les chauffeurs de bus et de taxis, les tenanciers des bars, restaurants et de boîtes de nuit quant à eux, estiment que leurs chiffres d’affaires pourraient vite rebondir du fait que  leur travail se fera désormais sans interruption.

Les tests Covid qui se levaient à 40 000 FCFA, soit 60 euros, est désormais supprimés. Ainsi les voyageurs qui entrent au Congo par l’aéroport pensent qu’ils pourraient maintenant faire de petites économies.

Les familles qui ont des proches sur les deux rives du fleuve Congo se disent également soulagées par cette décision. Désormais, tous vont effectuer la traversée sans présenter une autorisation spéciale car, les frontières fluviales et terrestres du pays sont dorénavant rouvertes.

En décembre dernier, le gouvernement congolais avait décidé que le couvre-feu soit observé tous les jours de 23h à 5h du matin, alors qu’il intervenait dès 20h les week-ends. Le réveillon de Noël et la Saint-Sylvestre n’ont pas connu de couvre-feu.

Au Congo-Brazzaville, le coronavirus a fait 359 personnes victimes. Comme tous les autres pays, le Congo était exposé à la menace du nouveau variant Omicron.

 Kadidiatou Diarra, stagiaire

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.