SPORT

Finale de la première édition de la coupe Maracana de la jeunesse de Djicoroni Para : Euro s’adjuge le trophée

Le terrain de sport de Para-Djicoroni dénommé « Badenya terrain », ex place de Fassambougou, a servi de cadre à la tenue de la première édition de la coupe maracana.  C’était hier dimanche 16 juin 2019.  Cette cérémonie a été organisée par le Conseil national de la jeunesse dudit quartier.  Elle a eu comme thème : « Fraternité, paix et réconciliation entre les jeunes de Djicoroni Para. » 

Cette finale a opposé FC Djourou et Euro. Le coup d’envoi a été donné par le président du conseil communal de la jeunesse de Djicoroni Para, Idrissa Coulibaly, et le commissaire du 5e arrondissement, Aboudramane Alassane Maïga.  À la première mi-temps, le FC Djourou était vainqueur avec un but marqué contre Euro.  Une position renversée par l’équipe adverse à la seconde mi-temps.  Chose qui a donné lieu à des tirs au but.  C’est à la suite de ceux-ci que Euro remporte la victoire. Le vainqueur a ainsi bénéficié d’un gros mouton et le second a bénéficié d’une enveloppe contenant 25 000 FCFA.

Cette première édition qui a été lancée depuis durant le mois de carême a été saluée par plusieurs autorités venues pour cette occasion. Du côté des joueurs, ils ont été nombreux à apprécier cette compétition à sa juste valeur et ont tous souhaité que des activités de ce genre se multiplient dans leur commune afin de permettre à la commune de se développer et d’asseoir une paix durable.

Le président du Conseil national de la jeunesse de Djicoroni Para, Boubacar Doumbia, a fait état de toutes les difficultés que traverse la jeunesse de son quartier en matière de terrain de football. Les différentes actions engagées par la jeunesse auprès des autorités n’ont pas été omises par le président.

Toutefois, la jeunesse reste optimiste que cette compétition permettra de recouvrer définitivement ce terrain et de s’engager pour d’autres actions contre d’autres espaces publics. La jeunesse invite les autorités à les accompagner dans leur lutte.

F. TOGOLA

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.