SOCIETE

Formation en langue française : Une cinquantaine de jeunes confirmés par l’Institut français du Mali

Le Samedi 13 juillet a eu lieu en plein cœur de l’Institut français, la cérémonie de remise de diplômes à une cinquantaine de jeunes. Il s’agit des récipiendaires d’une formation en langue française, désormais confirmés par l’Institut et l’État français, et reconnus au niveau international. L’évènement a été marqué par la présence du directeur du centre de langue, Jean-Luc Renault, de la directrice de l’Institut français, Mme Françoise Gianviti, représentante  de l’ambassadeur de la France…

Apprendre à bien parler et écrire en langue française, telle est l’une des préoccupations majeures de l’Institut français du Mali. Qu’on soit mineur ou majeur, d’un niveau plus bas, moyen, voire très bien, la formation en langue française de cet institut concerne quasiment toutes les catégories confondues. Ce, à commencer par les plus bas niveaux : A1, A2, B1, B2, jusqu’à la catégorie maitrise : C2. D’après le directeur du centre de langue, Jean-Luc Renault, les diplômes remis aux lauréats ainsi formés ont « une valeur officielle délivrée par le Ministère de l’Éducation nationale de la France, et une reconnaissance internationale ».

Parmi les récipiendaires des diplômes de l’Institut français du Mali de cette année figurent une vingtaine d’hommes de médias. Se prononçant sur le sujet, M. Jean-Luc Renault s’est d’abord appesanti sur les mots « fiabilité et objectivité » quant au déroulement des examens pour l’admission des apprenants en formation de la langue française. Il a, ensuite, fait savoir au public qu’il existe le « Delft et le Dalf »« Le premier existe pour tous les âges. Il existe le Delft prime qui existe pour les enfants du primaire : Ceux qui ont 7 à 12 ans pour les niveaux A1 et A2 qui sont aidés à passer des examens selon les normes françaises ». Aussi, explique-t-il, le Delft junior concerne les élèves dont l’âge est compris entre 13 et 18 ans qui peuvent passer de la catégorie A1 jusqu’à B2. Et les plus de 18 ans, ajoute le directeur du centre de langue, peuvent passer pour le Delft et le Dalf, « et seront soumis à des sujets de réflexion adultes ».

M. Jean-Luc Renault précise : « Ce sont des diplômes officiels délivrés par le ministère de l’Éducation française qui bénéficient de reconnaissance internationale ». Pour le directeur, la formation concerne tous les six niveaux d’enseignement reconnus dans l’apprentissage et la formation de la langue française. Il finit en précisant que trois sessions sont prévues pour l’année 2019. La première, dit-il, concerne la catégorie junior qui commence au mois de novembre. Les deux sessions adultes sont prévues pour le mois d’octobre et de décembre. « Ce sont des diplômes de garantie à vie », conclut-il.

De par sa présence, la directrice de l’Institut français, Mme Françoise Gianviti, dit être heureuse et satisfaite en sa qualité de représentante de l’ambassadeur de la France pour l’effort et le travail abattus par les enseignants des lauréats. Sans confusion, nous apprend-elle, «  ces diplômes sont d’une importance capitale puisqu’ils permettent de certifier le niveau de français de chaque  récipiendaire ». Pour clore la cérémonie, une cinquantaine de jeunes composés d’une vingtaine des journalistes ont pu avoir droit à des diplômes de fin de formation du projet de formation en langue française de l’Institut français, financé par l’ambassade de la France.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.