MEDIAS

Gestion des actions humanitaires au Mali : La MSDS rencontre les acteurs

Dans l’objectif de cadrer les actions humaines et d’autres préoccupations des personnes déplacées et des réfugiées au Mali, la ministre de la Santé et du Développement social, Colonel Assa Badiallo Touré a tenu à rencontrer les organisations et les acteurs humanitaires qui interviennent au Mali. La rencontre s’est tenue le lundi dernier à la salle de conférence du ministère de tutelle.

A l’entame de ses propos, la ministre de la Santé et du Développement social, Colonel Assa Badiallo Touré a salué la gestion des besoins humanitaires marquée par les effets conjugués de la crise sécuritaire, sanitaire et économique avec leurs conséquences notables telles que les déplacements forcés des personnes, des pertes de biens etc.

« Vos interventions doivent tenir compte de la nouvelle dynamique instaurée par les plus hautes autorités de notre pays basée sur les trois principes, à savoir : le respect de la souveraineté du Mali, le respect dans le choix des partenaires et des orientations stratégiques, et l’intérêt supérieur des populations » a laissé entendre le ministre de la Santé et du Développement Social.

L’occasion était parfaite pour le Colonel Assa Badiallo Touré d’exhorter les acteurs à axer les efforts dans la poursuite de l’assistance humanitaire d’urgence dans le domaine de la sécurité alimentaire, l’accès à l’éducation, à la santé et à la protection des droits conformément aux textes humanitaires internationaux. Elle a aussi invité les acteurs humanitaires à s’impliquer au renforcement de l’enregistrement biométrique des déplacés internes, qui constitue, selon elle, un facteur important dans l’efficacité et l’efficience dans la gestion des interventions à caractère humanitaire, la reconstruction des habitats et des infrastructures de base affectées par le conflit dans les zones du Centre et du Nord notamment dans les régions de Bandiagara, Menaka, Gao, Mopti et Ségou entre autres.

Quant à la cheffe du Bureau OCHA pour la coordination des affaires humanitaires au Mali, Mme Amy MARTIN elle a, au nom des organisations humanitaires, réaffirmé son engagement à accompagner le gouvernement du Mali dans la prise en charge humanitaire des personnes déplacées. « Les organisations humanitaires (au nombre de 188 au Mali) entendent mobiliser les ressources nécessaires pour faire face aux exigences de la population déplacée et réfugiée. Le but est d’assurer une sécurité alimentaire et une bonne santé aux nécessiteux du pays », a-t-elle déclaré.

Notons que les opérations de collecte et de mise à jour des données menées dans le cadre du programme Matrice de Suivi des Déplacements (DTM) présentent que le Mali compte, au total, 375 539 personnes déplacées, 204 387 personnes réfugiées, 85 146 rapatriés volontaires, 776 315 personnes retournées dans leurs localités depuis la crise de 2012. À cela s’ajoutent les personnes affectées par les inondations.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.