GOUVERNEMENT MOCTAR OUANE : -La junte s’empare de la part du lion -L’imam Dicko pousse ses pions

La liste des membres du gouvernement de transition a été rendue publique avant-hier, lundi 05 octobre 2020. C’est une équipe de 25 membres composée par presque toutes les sensibilités du pays. Héritant de tous les postes régaliens (Défense, Sécurité, Administration territoriale et Réconciliation nationale), la junte regroupée au sein du Comité national pour le salut du peuple (Cnsp) se procure la part du lion. Le Mouvement du 05 juin- Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), principal mouvement protestataire du régime déchu, en sort bredouille. On note la présence des groupes armés. 

En engageant une lutte implacable pendant presque trois (3) mois contre le régime IBK, le M5-RFP était venu avec un projet trop réformateur pour ne pas tolérer l’impunité qui continue de miner le système. Le coup de poing avait tellement réussi que personne ne pouvait imaginer la suite des événements. Les groupes armés qui détiennent des armes pointées sur le Mali, et la junte militaire avec le club des anciens loups dans l’ombre, ont gagné le combat.

Le président du Comité stratégique du M5-RFP, Choguel Maïga, n’aurait peut-être pas dit que le Mali a besoin d’une réforme à la base et une exigence d’un bilan de tout ce qui s’était passé enfin de traduire les responsables. Le M5-RFP en tant mouvement n’a pas de présentant désigné dans le gouvernement de transition. Mais on note la présence d’au moins de deux (2) membres de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Iman Mahmoud Dicko (CMAS), l’autorité morale du M5-RFP.  

L’imam Mahamoud Dicko a donc parfaitement poussé ses pions comme par magie, en maintenant la tête dans l’ombre, si ce n’est pour la faire sortir et parler de prière pour le Mali. Pourtant, c’était un homme qui avait la confiance totale et massif du mouvement. D’où sa désignation comme autorité morale. Cette fidélité qui lui est vouée est la marque des faiseurs d’hommes. Pas besoin de faire de la politique officielle, quand on peut placer ses propres protégés. Nous demeurons toujours dans le déjà vu, même si nous semblons faire face à une configuration hypothétique.

Touré Abdoul Karim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *