MONDE

Insécurité grandissante au Niger : Le HCR signale une situation préoccupante des violences

C’est lors d’une  conférence de presse à Genève ce mardi 9 avril 2019  que le haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés   a  fait part de l’augmentation alarmante du nombre des déplacés causé par  la recrudescence des violences dans le sud-est du Niger.

 « Nous sommes consternés de voir les souffrances de la population augmenter, mois après mois, depuis le début de 2019 », dira  monsieur Babar Baloch, porte-parole du HCR.   L’organisation onusienne pour les réfugiés a estimé que le début de l’année 2019 a surtout  été marqué   par une recrudescence des attaques violentes de Boko Haram contre les forces de sécurité et de défense ainsi que contre la population civile  dans la région de Diffa, près de la frontière avec le Nigéria. L’agence onusienne a signalé que près de 18.000 personnes ont été  déplacées  à cause des attaques, dont beaucoup ont fui pour la deuxième ou troisième fois et cherchent généralement  refuge dans la ville de Diffa. Babar Baloch, porte-parole du HCR, au cours de cette conférence de presse à Genève a aussi déclaré, pour signaler l’ampleur de la situation,  qu’  « au cours du seul mois de mars, 88 civils auraient trouvé la mort dans l’escalade de la violence ». La région de Diffa, principal foyer de la crise a recensé  depuis 2015 près de 250.000 déplacés et réfugiés. Mais malgré cette  situation sécuritaire tendue dans la  région, le HCR continue de collaborer avec les autorités et ses partenaires pour apporter un soutien  aux réfugiés. Dans l’immédiat, l’agence onusienne indique qu’il s’agit de transférer 10.000 réfugiés se trouvant tout près de la frontière, vers le camp de Sayam Forage, à 45 kilomètres vers l’intérieur du territoire. Un camp qui  accueille déjà plus de 15.000 réfugiés.

ISSA DJIGUIBA

Source : www.lepays.ml

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.