Journée de Souveraineté retrouvée : Ségou se mobilise pour le Mali

Dans un élan patriotique enclenché sous la Transition, le Mali a célébré le samedi 14 janvier 2023, la 1ère édition de la Journée nationale de la Souveraineté retrouvée. Cette journée instauré par les autorités de la transition en souvenir de la mobilisation populaire du 14 janvier 2022 contre les sanctions de la CEDEAO. Pour célébrer cet évènement désormais historique, le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga a effectué un déplacement   à Ségou où il a participé à deux cérémonies.  

A l’agenda du chef du gouvernement pour   cette   journée de la souveraineté retrouvée deux évènements majeurs : une conférence-débat avec les forces vives et les étudiants et la remise de 50 tricycles aux personnes handicapées de la région. C’est dans l’Amphithéâtre de l’Université de Ségou que le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, a animé la conférence-débats dont le thème national était « Souveraine retrouvée pour la refondation de l’Etat ». Il avait, pour la circonstance, à ses côtés, outre les autorités politiques et administratives de la région, deux membres du gouvernement : le Pr Amadou Keita ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Dr Bréhima Kamena ministre de l’Urbanisme de l’habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population.

Pour le Premier ministre cette journée est d’abord le résultat d’une vision, celle du Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. Le leadership du Chef de l’Etat, c’est une capacité de répondre à tous les engagements sans aide extérieure. C’est un leadership qui a permis au Mali de s’affirmer comme un pays souverain ; un leadership qui lui a permis d’équiper son armée et qui va lui permettre, de s’imposer aujourd’hui sur tout son territoire, a-indiqué le Chef du gouvernement.

Choguel Kokalla Maïga, a salué une fois de plus le soutien du peuple à la Transition et évoqué les efforts déployés par les uns et les autres, qui ont permis de retrouver aujourd’hui la souveraineté du Mali. Particulièrement sur le plan de la défense. Il a salué les sacrifices consentis par le peuple et a réaffirmé les principes édictés par le Président de la Transition, à savoir:- Le respect de la souveraineté du Mali;- Le respect des choix stratégiques et des partenariats du Mali; – La prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien dans les prises de décisions.

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a dit qu’au-delà de Ségou, c’est toute la communauté scientifique du Mali qui se réjouit de ce choix. Selon lui, cette même communauté apprécie la vision des autorités de la Transition vis-à-vis du monde universitaire en ce moment particulier de l’histoire de notre pays.

Amadou Keïta a félicité et apprécié à sa juste valeur les travaux des chercheurs sur le thème : « le Mali à l’épreuve des sanctions de la Cédéao et de l’Uémoa : contribution des universitaires pour les pistes de résilience ». Le ministre Keita ajoutera que dans le cadre de la refondation, le monde du pouvoir entend cheminer avec celui du savoir. Pour lui, l’épisode de l’embargo a été le levain pour une course déterminée à une souveraineté assumée.

Le 14 janvier 2022, le peuple a tracé la ligne à suivre, a souligné le ministre l’Enseignement supérieur, précisant que cette ligne engage les Maliens. Convaincu que le monde universitaire doit œuvrer à un savoir souverain, Amadou Keïta a exhorté ses collègues enseignants autour d’une vaste réflexion sur la pensée autonome.

En marge de la conférence sur la souveraineté retrouvée, Choguel Kokalla Maïga a procédé à la remise de 50 motos tricycles aux personnes vivant avec handicap. Première phase d’une opération qui porte sur près de trois cents tricycles destinés aux personnes les plus nécessiteuses dans 12 régions et le district de Bamako.

Ce geste a été salué par les bénéficiaires qui estiment que le MALIKURA est bien en marche.

Le Premier ministre a placé son geste dans la vision du Président de la Transition, qui a décidé de réduire le train de vie de l’Etat et faire en sorte que tous les Maliens se sentent fiers du Mali. Cette vision qui consiste à redonner au Mali sa dignité et sa souveraineté est partagée et soutenue aujourd’hui par l’écrasante majorité des Maliens, un soutien qui s’est manifesté ce 14 janvier 2022 au lendemain de l’embargo imposé à notre pays par la CEDEAO.

Le PM a salué aussi une gestion vertueuse de l’Etat ce qui a rendu possible un investissement de plus de 200 milliards pour améliorer les conditions de vie des Maliens sans aide extérieure.

Mémé Sanogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.