Santé

La saison froide et ses pathologies : La protection des enfants et des femmes enceintes comme seule alternative !

La saison froide s’annonce à grand pas au Mali. Cette période caractérisée par un changement de température, s’accompagne de l’air pollué qui affecte tout le monde, particulièrement les enfants et les femmes enceintes. Déjà dans les centres de santé, les consultations médicales concernant les enfants et les nourrissons sont les plus fréquentes.  Pour plus d’information sur les mesures préventives pour éviter les maladies en cette période, nous avons approché Dr Diarra Amadou, médecin en spécialisation au CHU Gabriel Touré au sein du département pédiatrie.   

Selon lui, cette période est caractérisée par la circulation des maladies à potentielles respiratoires. Parmi les cibles, dit-il,  les enfants et les femmes enceintes sont les plus vulnérables.                                               

Chez l’enfant, explique Dr Diarra, de la naissance jusqu’à 4 ans, 5 ans le système de défense de l’enfant est en développement, il n’est pas complètement mature.

Quant à la femme enceinte, il dira que la grossesse fait que le système de défense de la femme baisse un peu. « Ce qui rend la femme enceinte plus vulnérable à ces infections par rapport aux autres couches de la population » a-t-il précisé.

Pour le pédiatre Diarra, en plus de l’infection, ces deux couches  sont sensibles à l’allergie. « Le fait qu’on est exposé à la poussière, cette poussière contient des particules qui sont très allergisantes. N’ayant pas un système de défense mature, ces particules vont traverser les narines et vont se retrouver dans la voie respiratoire et contribuer à irriter ces voies respiratoires » a-t-il expliqué.

D’après lui, c’est ce  qui explique  la fréquence des pathologies respiratoires surtout sifflantes qui vont entrainer des pseudos asmatiformes.

En guise de précision, il a cité comme pathologies entre autres, les infections virales, les virus qui sont des petites espèces unicellulaires qui sont à transmission interhumaine ou atmosphérique et très contagieuses.

Aux dires de Dr Diarra, en plus de ces infections virales, il y a également les infections bactériennes. Le plus souvent, explique-t-il,  ces bactéries vont venir se greffer sur le terrain de ces infections déjà virales qui fatiguent la paroi respiratoire de l’enfant.

« Ces infections et allergies chez les enfants se manifestent généralement par les toux surtout les manifestations broncho-pulmonaires » a-t-il mentionné, tout en soulignant que les adultes sont protégés contre beaucoup de maladies, pour la simple raison, qu’ils ont développé les anticorps contre ces changements climatiques.

Des mesures utiles de prévention

Selon le spécialiste en santé publique, la fraicheur étant un facteur favorisant l’infection respiratoire, des mesures de prévention s’imposent à tous les parents pour protéger les enfants contre toute pathologie pouvant nuire à leur bien-être.

Pour lui, quand il commence à faire froid, les enfants doivent être protégés. « Les faire porter des habits de manches  longues et qui couvrent et protègent suffisamment la poitrine où loge l’appareil respiratoire. Les couvrir quand ils dorment la nuit » a-t-il conseillé. Et d’ajouter : «    Ne pas les laver tout le temps pendant cette période. En les mettant tout le temps dans l’eau, l’enfant va forcément faire le rhume, soit les rhinites allergiques soit une maladie broncho-pulmonaire ».

Le matin aussi poursuit le Dr Diarra,  il ne faut pas mettre les enfants dans de l’eau froide, il faut chauffer l’eau avant de les nettoyer. « Si possible laisser leur  bain matinal et  les laver quand le soleil est brulant entre 13h-15h. Eviter de les exposer au froid » a-t-il indiqué.                                                                                     

Toujours au chapitre des conseils, il a soutenu, qu’il faut rendre un peu chaud l’atmosphère de la maison en diminuant l’utilisation des climatiseurs et ventilateurs. Au niveau des milieux scolaires, souligne-t-il,  il faut prendre les précautions car ce sont des maladies virales qui sont très  contagieuses.

 En cas de maladie des enfants, affirme Dr Diarra, les parents doivent éviter l’auto médicamentation.

 « Au lieu d’aller consulter un spécialiste ou un agent de santé, ces parents  trainent longtemps avec les enfants à la maison ou  vont dans les officines ou  souvent chez les   vendeurs ambulants,  acheter des médicaments pour leurs enfants. Et au moment où les enfants arrivent dans les unités de soins ça trouve qu’ils sont très affectés par les infections » a-t-il déploré.

Avant de terminer, il a lancé un appel aux autorités afin qu’elles aident les populations de vivre de façon saine en luttant contre la pollution.

« Si les parents et les autorités prennent le devant, en changeant d’attitude et en respectant les consignes données par les agents de santé, nous allons rendre un grand service aux enfants et ils seront beaucoup plus protégés » a-t-il argumenté.

Par Maïmouna Sidibé

Une réflexion sur “La saison froide et ses pathologies : La protection des enfants et des femmes enceintes comme seule alternative !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.