MEDIASSOCIETE

L’importance d’avoir une alimentation saine et nutritive : AMAFINU en mission de sensibilisation sur l’impact de la détérioration de l’environnement sur la santé

Les membres de l’association malienne des anciens fonctionnaires internationaux des Nations unies ont tenu, vendredi 22 décembre 2023, une conférence-débat portant sur le thème : « Préserver sa santé par une alimentation saine et nutritive ; impact de la détérioration de l’environnement sur notre santé ». Dirigé par le Pr. Bah Keïta, président de l’association, l’évènement s’est tenu au siège de l’Organisation mondiale de la santé, sis à N’Tomikorobougou, dans le district de Bamako.

« L’OMS définit la santé comme un état complet de bien-être physique, mental et social, pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité ». Cela signifie que pour être en bonne santé, il faut non seulement prendre soin de son corps, de son esprit et de ses émotions, mais aussi prêter attention à son mode de vie et à son environnement, explique Dr. Aminatou Oumar, facilitatrice du jour. Au Mali, note-t-on dans son intervention, « on a plutôt tendance à manger des céréales et des féculents qui calent l’estomac, au détriment des légumes et des fruits de saisons ». Par ailleurs, poursuit la spécialiste, l’on observe une forte consommation de viande rouge (bœufs, moutons surtout) par rapport à la viande blanche (poulets, poissons) et aux protéines animales (œufs par exemple). Alors que la consommation des produits animaux est estimée à 80% au Mali, celle des végétaux est de 20%. A entendre Aminatou Oumar, les céréales (mil, sorgho, maïs, fonio, blé) sont source d’énergie pour le corps humain. Quant aux tubercules et racines (pommes de terre, manioc, patates, ignames), ajoute la facilitatrice, ceux-ci sont source d’énergie pour l’organisme. Suivant le rapport mondial sur la nutrition 2023, au Mali, « nous souffrons d’une alimentation pauvre en fruits et légumes, de même qu’en légumineuses, en noix et grains entiers, contribuant entre autres au triple fardeau de la malnutrition », annonce la conférencière. Suivant toujours le même rapport mondial sur la nutrition 2023, dit-elle, « 22,3% des enfants de moins de 5 ans ont été atteints de malnutrition chronique en 2022 ; 6,8% des enfants de moins de 5 ans ont été atteints de malnutrition aiguë durant la même période ; 12,4% des femmes de plus de 18 ans ont été atteintes d’obésité en 2016, contre 4,6% chez les hommes du même âge ». Ainsi, indique-t-on, 15% des Maliens souffrent de HTA, 3% sont diabétiques. 50% des cancers, survenus dans le monde, sont liés à une mauvaise alimentation, selon les données de l’OMS. D’ici 2030, les maladies chroniques, telles que le diabète, l’hypertension, les cancers et les maladies auto-immunes…, seront les principales causes de morbidité et de décès en Afrique, a alerté la spécialiste de la question. Au sortir de la conférence, le Pr. Bah Keïta, président de l’AMAFINU s’est réjoui pour la réussite de la rencontre. Aux dires du leader, « c’est une matinée qui fut très intéressante pour moi et les militants de l’association. Parce qu’il s’agissait de revenir sur une actualité qui concerne tout le monde ; alimentation et santé ». « Nous avons, selon lui, tout ce qu’il faut pour manger au Mali. Nous n’avons pas besoin des oranges et autres produits venus d’un autre pays », va-t-il confier. La préservation de la santé et une meilleure alimentation nécessitent, pour Bah Keïta, l’implication des agriculteurs qui doivent pleinement jouer leur rôle en évitant l’usage des produits dangereux pour la santé humaine. La réussite du combat importe, d’après lui, l’implication des gouvernants et l’ensemble des citoyens. « En tant qu’ancien fonctionnaire des Nations unies, je dirais que le Mali, notre pays, nous a tout donnés. Nous avons alors le devoir d’informer nos militants et les Maliens sur une telle thématique combien importante pour la vie des citoyens », conclut le président Bah Keïta.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.