MONDE

Mort du jeune universitaire guinéen, Mamoudou Barry : Le suspect identifié comme un jeune turc

Vendredi 19 juillet 2019, le monde a appris avec stupéfaction, l’agression du Guinéen Mamoudou Barry, étudiant-chercheur à l’Université de Rouen Normandie. Ainsi agressé à Canteleu dans la banlieue de Rouen, le sujet  guinéen est décédé le samedi dans un hôpital de Rouen. Un premier suspect a été interpellé hier lundi 22 juillet 2019. Il s’agit d’un jeune turc.

La mort du jeune guinéen a suscité plusieurs réactions, dont celle du chef d’État sénégalais, Macky Sall, qui dit avoir « condamné le crime odieux perpétré » contre Mamoudou Barry. Sur la base d’une source policière, ce jeune Guinéen, marié et père d’une fille, a été agressé à Canteleu, une banlieue de Rouen. Immédiatement conduit à un hôpital de Rouen, le ressortissant du pays de Sékou Touré, premier président guinéen, n’a pas pu survivre à ses blessures. Il est alors décédé le samedi. Le jeune Barry était un étudiant chercheur à l’Université de Rouen Normandie, indique l’établissement en question. Il avait soutenu sa thèse de droit, le 27 juin dernier à Rouen, nous précise « Jeune Afrique ».

Sur le site Thinking Africa, il était mentionné que Mamoudou Barry avait, au préalable, été « victime d’une agression verbale, puis physique d’une extrême violence qui lui a causé des lésions cérébrales et l’a mis dans un coma profond dès la soirée du 19 juillet ». Dans ses précisions, le procureur de Rouen, Pascal Prache, a martelé: « Les investigations sont en cours. Les auditions et vérifications devraient permettre de préciser le déroulement des faits ».

Selon le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, « tout est mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à Mamoudou Barry ». Sans nul doute, poursuit-il, « il appartiendra à la justice de faire la lumière sur cet acte odieux ». « Mes premières pensées vont à ses proches dont je partage l’émotion et l’indignation », écrit le ministre Christophe sur son compte twitter.

Selon une publication de RFI, hier lundi 22 juillet 2019, un suspect a été interpellé. « Le suspect est âgé de 29 ans et de nationalité turque, ont indiqué des sources policières à l’AFP. L’homme aurait en outre des antécédents psychiatriques et serait connu pour des problèmes de stupéfiants », lit-on sur le site de Radio France internationale qui précise qu’il a été détecté grâce à la vidéo-surveillance et à l’audition de témoins. Le suspect aurait crié, avant de commettre l’acte : « sales noirs, on va vous niquer ce soir ». Son audition devra faire la lumière sur les raisons de ce crime.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.