MONDE

Niger : Des violents combats ont opposé les djihadistes et les militaires du camp d’Inates, sis à l’ouest du pays

Dans l’après-midi du lundi 1er juillet, le camp militaire d’Inates situé à l’ouest du Niger, a été victime d’une attaque d’envergure menée par les terroristes près de la frontière avec le Mali. Suivant les renseignements, l’attaque a été menée à l’aide des véhicules kamikazes.

L’après-midi du lundi 1er juillet a été terrible dans le camp militaire d’Inates qui se trouve à l’ouest du Niger, près de la frontière avec le Mali. Au sein de ce camp nigérien, une vaste opération d’attaque a eu lieu entre les djihadistes et les militaires. Selon les précisions sécuritaires, les assaillants non identifiés sont venus en voiture et sur des motos en mode opératoire des terroristes, avant d’attaquer la position des militaires du camp. Pour ce faire, les assaillants ont pu introduire deux véhicules kamikazes qui ont explosé à l’intérieur du camp. Suite à cela, des échanges de tirs nourris ont opposé les deux camps. Aussi, précise la même source, que les assaillants venus en motos ont encerclé le positionnement des militaires. Pour l’instant, le bilan officiel est ignoré. Mais dans tous les deux camps, confirment les sources sécuritaires, un lourd bilan est à déplorer. À l’intérieur du camp, les deux véhicules kamikazes pénétrés par des djihadistes ont entrainé un incendie. Suivant les mêmes sources, vu l’importance du nombre de djihadistes qui s’étaient attaqués aux militaires nigériens, deux avions français et américain ont été dépêchés sur le lieu. En plus, lit-on sur la page de RFI, deux mirages français ont décollé de leur base de Niamey, capitale du Niger et ont survolé la zone. Selon les informations, ce camp d’Inates qui est à plus de 260 KM au nord de Niamey est une zone d’insécurité permanente où résident les narcotrafiquants et les djihadistes. Cette attaque survient au moment où Niamey se prépare pour accueillir le sommet de l’Union africaine qui commence le jeudi et dont une cinquantaine des chefs d’Etats prendront part.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.