MEDIAS

Polémique autour de l’ouvrage « Mali : le défi du terrorisme en Afrique » : le Colonel Alpha Yaya SANGARE en porte-à-faux avec l’état-major général des armées

Dédicacé le samedi 24 février 2024, le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a manifesté sa désapprobation à l’égard du tout nouveau livre du Colonel Alpha Yaya SANGARE intitulé « Mali : le défi du terrorisme en Afrique ». En effet, le commandement militaire dénonce certains paragraphes de ce livre qui portent des prétendues incriminations graves de violations des droits de l’homme par les FAMa avec la complicité de la hiérarchie militaire. Des accusations auxquelles, l’état-major s’est non seulement désolidarisé, mais a par la même occasion rassurée que l’auteur sera soumis aux règlements en vigueur contre de tels agissements.

Depuis sa montée en puissance, si un sujet force la grande miette à sortir de sa zone de confort, c’est bien celui en lien avec les droits de l’homme et le droit international humanitaire.

L’on se rappelle d’ailleurs du bras de fer qui lui a opposé ces derniers temps à l’organisation des nations unies, à la France et à certaines organisations de défense des droits de l’homme et du droit international humanitaire. C’est dire ainsi que toute fois que l’occasion et les circonstances l’exigent, la hiérarchie militaire n’a pas manqué d’apporter une réponse en réaffirmant toujours que l’armée malienne est et demeure une armée républicaine, professionnelle et respectueuse des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

C’est ainsi qu’à l’instar des organisations internationales de défense des droits de l’homme et du droit international humanitaire, l’état-major général des armées du Mali est actuellement dressé contre un fils du Mali, non moins un militaire et un officier des forces armées maliennes qui dans son ouvrage intitulé « Mali : le défi du terrorisme en Afrique » porte, selon le Ministère de la défense et des Anciens combattants, des accusations graves contre les forces armées maliennes (FAMa).

Aussitôt dédicacé, la hiérarchie militaire n’a pas tardé à réagir comme à l’accoutumée. Elle s’est inscrite en faux et s’est désolidarisée de toute accusation contre les forces armées de défense et de sécurité du Mali.

“Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants a appris avec stupéfaction la publication du livre intitulé « Mali : le défi du terrorisme en Afrique ». L’auteur dudit livre se trouve être le Colonel Alpha Yaya SANGARE, officier des Forces Armées maliennes… Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants dénonce et se désolidarise des fausses accusations à l’encontre des FAMa et constate avec regret que la procédure et le processus de validation de publication de l’ouvrage n’ont pas été respectés contrairement aux précédentes publications” note expressément le communiqué du ministère de la défense et des Anciens combattants dans son communiqué.

Quelques heures après ce communiqué, le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, porte-parole du gouvernement et le ministère de l’enseignement supérieur représentés à la cérémonie de dédicace de ce livre ont immédiatement emboîté le pas le pas du ministère de la défense et des Anciens combattants en se désolidarisant eux aussi du contenu de cet ouvrage.

“Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du Gouvernement… lui-même, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ainsi que tous les autres officiels maliens qui étaient présents à la cérémonie de dédicace de l’ouvrage à l’Ecole de Maintien de la Paix, à titre privé et pour des raisons sociales, n’ont découvert l’ouvrage incriminé que dans la salle. En outre, ils dénoncent et se désolidarisent, à leur tour, de cet ouvrage dont ils ignoraient tout de son contenu, ainsi que de l’absence totale d’autorisation statutaire requise, avant toute publication de la part d’un militaire” ont-ils également indiqué dans un communiqué publié le 2 mars.

Pour sa part, la hiérarchie militaire regrette que certains paragraphes de ce livre “portent des incriminations graves de violation des droits de l’homme par les FAMa avec la complicité de la hiérarchie militaire et des sabordages à l’égard de l’Etat du Mali”.

En plus de décliner toute responsabilité de la hiérarchie militaire, le ministère de la défense et des Anciens combattants a également souligné que l’acteur de l’ouvrage, le Colonel Alpha Yaya SANGARE sera aussi soumis à la règlementation en vigueur contre de tels agissements.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.