MEDIASPEOPLE

POUR LES LOYAUX SERVICES RENDUS A LA NATION : Le DG des Douanes, Amadou Konaté, élevé au grade de Chevalier de l’Ordre national

L’actuel Directeur Général des Douanes maliennes est un gros travailleur très assidu. Amadou Konaté, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est connu pour son sérieux et sa bravoure. Très rigoureux et amoureux du travail bien fait, M.Konaté continue de pulvériser des records de mobilisation de recettes jamais réalisés depuis la création des douanes en septembre 1960. Disponible même à des heures les plus tardives quand il s’agit de l’intérêt de la nation, Amadou Konaté a été honoré par la nation  malienne. Il a été élevé au grade de Chevalier de l’Ordre national. Une distinction sans surprise pour qui connait les valeurs intrinsèques de cet inspecteur général de douane de classe exceptionnelle numéro matricule 915-20 H disposant d’une compétence confirmée en matière douanière.

La reconnaissance du travail bien fait. C’est tout le sens qu’il faut donner à la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mali que vient d’obtenir le DG des Douanes. Oui, cette distinction du brillantissime douanier Amadou Konaté n’est pas une surprise. C’est une reconnaissance de son sacrifice pour le Mali en tant qu’un douanier chevronné qui maîtrise tous les rouages de l’Administration douanière au Mali. Gros travailleur très assidu, M. Konaté qui a gravi tous les échelons de l’Institution douanière fut, plusieurs fois, directeur régional des douanes dans plusieurs régions du Mali.

Cadre valable et intègre, il a laissé ses traces par le travail bien fait là où il aura servi à l’intérieur du pays. « Pour rendre des loyaux services à ma chère patrie, le Mali, je suis engagé et prêt à 100% sans réserve et personne ne saura me dévier de ce chemin », a confié le nouveau DG de la Direction des Douanes maliennes juste après la lecture du décret de sa nomination en conseil des ministres du mercredi 25 août 2021 à la télévision nationale. Directeur des recettes, de la planification et des programmes de vérifications avant sa nomination à la tête de la Direction générale des Douanes, Amadou Konaté, 1er de sa promotion lors du concours d’intégration à la fonction publique (corps des inspecteurs de Douanes), est en train de mener avec grand succès la tâche à lui confiée par les plus hautes autorités de la Transition.

Un douanier au parcours exceptionnel

Titulaire d’une Maîtrise obtenue à l’Ecole nationale d’administration (spécialité gestion), Amadou Konaté a intégré la fonction publique (corps des Inspecteurs de Douanes) en octobre 1987. Major de sa promotion, le sieur Konaté est un inspecteur des douanes de classe exceptionnelle. Il dispose d’un parcours professionnel exceptionnel dans l’administration douanière, où il commença en avril 1990  à la Division de la statistique et des études économiques (Direction nationale des douanes) après le stage d’imprégnation dans les différents bureaux de Bamako.

Très dynamique et compétent, M. Konaté a servi  dans presque toutes les régions du Mali. Il a été l’adjoint du chef de subdivision de Ségou, chef BMI à Sikasso, chef de la brigade touristique de surveillance de Koury, chef de la Cellule de contrôle de la valeur et du commerce extérieur du bureau de l’aéroport, chef de la section recevabilité du Bureau national des produits pétroliers,  chef de Brigade commerciale de Ségou; chef du bureau principal de Ségou ; chef section de la réglementation et de la fiscalité à la sous-direction de règlementation de la fiscalité et des relations internationales (SD/Rfri) ; chef de la section compensation hors Afrique à la sous-direction des recettes et  études ; chef de la division compensations financières par intérim (à ce titre, chargé de la centralisation, de l’acheminement et du suivi avec la commission de l’Uemoa des moins-values de recettes du Mali et  membre du comité des agréments et du Comité de gestion du tarif extérieur commun (TEC) de cette organisation sous-régionale) ; chef du Bureau principal des douanes de Kayes ; chef du Bureau principal des douanes de Koutiala ; chef de la division des services généraux.

Infatigable quand il s’agit de servir le Mali, M.Konaté a été également, tour à tour,  sous-directeur adjoint de l’administration générale (Direction générale des Douanes), chef du Bureau principal des douanes de  Bamako-Fer ; chef du Bureau principal des douanes de Kayes ; Directeur régional des douanes de Ségou; Directeur régional des douanes de Kayes ; directeur de l’administration des ressources humaines, des finances et du matériel (à ce titre, président de l’équipe-projet de modernisation de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences (Gpeec)…

Une tête bien remplie !

Patriote convaincu et très dévoué à servir son pays, le patron des Douanes maliennes a participé à beaucoup de formations à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Il s’agit entre autres : des différents séminaires sur la valeur en douane (DVB) et le contentieux douanier, des stages de formation des formateurs sur les stupéfiants à Bamako avec les instructeurs de l’Ecole de brigade de La Rochelle (en France), relatif aux règles d’origine, analyse du risque, ciblage dans la lutte contre la fraude, des formations en Gestion axée sur le résultat (GAR), sur la construction et la gestion de la Zone de développement économique pour les pays africains francophones en République populaire de Chine ; des cadres supérieurs étrangers à Tourcoing, France ; des cadres supérieurs étrangers à l’ENB de La Rochelle en France ; formation sur le rôle de l’Etat dans l’intelligence économique organisée par l’Ecole nationale d’administration de Paris ; séminaire international sur l’optimisation de la gestion des ressources humaines dans les administrations fiscales organisé par le Fonds monétaire international (FMI) à Casablanca (Maroc) ; 5ème édition bis du congrès international annuel des directeurs des ressources humaines Paris du 10 au 18 septembre 2018 ; 8èmeatelier des gestionnaires de formation et de ressources humaines des administrations douanières de la région AOC-OMD du 24 au 26 septembre 2018 à Lomé (Togo). La liste n’est pas exhaustive.

Un record jamais atteint par les Douanes depuis plus de 50 ans !

« Un homme qu’il faut à la place qu’il faut… ». Cet adage sied bien au brillantissime douanier Amadou Konaté qui, depuis sa nomination à la tête de la Direction générale des Douanes, a donné un souffle nouveau à cette institution financière. Pour preuve, lui et son équipe ont fait une réalisation record de plus de 56 milliards de F CFA pour le mois de septembre dernier. Les recettes du mois d’août étaient de 45 milliards de FCFA ; d’où l’importance et la portée de ce bond prolifique de septembre de plus de 10 milliards de F CFA. Le DG Konaté n’entend point baisser son engagement pour renflouer le Trésor public. Entre 59 et 60 milliards de FCFA, c’est ce colossal pactole que la douane a versé dans les caisses de l’Etat à la fin du mois de novembre. Un niveau jamais atteint par la douane.

En novembre dernier, les soldats de l’économie ont pulvérisé leur propre record en mettant dans la cagnotte de l’Etat plus de 66,298 milliards de nos francs. Il s’agit là d’un record jamais réalisé depuis la création des douanes le 27 septembre 1960. L’ancien record de 65 milliards de F CFA a été réalisé en décembre 2021, sous la conduite de l’actuel chef des gabelous. En octobre, l’administration douanière a mobilisé 64 milliards 380 millions de FCFA. Au mois de septembre, le montant de recettes mobilisées se chiffrait à 60 milliards 900 millions de nos francs. De l’exploitation de ces chiffres, il est facile de remarquer que sous le leadership du DG Konaté les gabelous améliorent de plus en plus leur performance dans la mobilisation des recettes douanières.

Si cette tendance à la hausse se confirme dans les prochains mois, le brillantissime DG Konaté, sans aucun doute, peut relever son premier défi, celui d’atteindre l’objectif de plus de 675 milliards de F.CFA au 31 décembre 2021. Ce travail de titan abattu en un laps de temps par les Douanes sous la houlette de M. Konaté n’est pas surprenant. Puisque le DG Konaté est un cadre valable et intègre qui a laissé ses empreintes indélébiles par le travail bien fait, là où il aura servi à l’intérieur du pays.  Et force est de reconnaitre que la nomination de ce brillantissime douanier à la tête de la direction générale des Douanes a été accueillie avec soulagement dans l’opinion nationale, car, même ceux qui ne le portent pas dans leur cœur reconnaissent ses qualités et ses compétences dans le secteur douanier. Ce, malgré les crises. Il a dès ses deux premiers exercices donné un signal et un engagement très forts à renflouer le Trésor public.

Un engagement sans relâche à lutter contre toute forme de fraude…

Ce n’est pour rien que la nomination de l’inspecteur de classe exceptionnelle des douanes n° matricule 915-20 H à la tête de la Direction générale des Douanes a été majoritairement saluée. Après la prouesse de mobilisation des ressources, le brillant DG qui est un douanier chevronné qui maîtrise tous les rouages de l’administration douanière au Mali, sous sa houlette, le bureau frontalier de Kouremalé donne le ton en saisissant 705 cartons, soit plus de 5 tonnes de viande fraiche de poulets, d’une valeur de plus de 10 millions de FCFA. Si l’une des missions régaliennes des Douanes est la mobilisation des recettes fiscales, la santé publique, à travers la protection des populations, en fait partie. Le Directeur général des Douanes, Amadou Konaté, et ses hommes ont lancé ainsi une vaste opération de lutte contre le trafic de tout acabit. Et le bureau frontalier de Kouremalé donne le ton en saisissant 705 cartons, soit plus de 5 tonnes de viande fraiche de poulets, d’une valeur de plus de 10 millions de FCFA.

Le DG Konaté et ses hommes sont engagés implacablement dans la lutte contre la contrebande et la grande criminalité transnationale. C’est fort de cela qu’ils multiplient les saisies. En témoigne celle portant sur l’or à Kadiana, région douanière de Bougouni, le 21 novembre 2021. Cette saisie porte sur 30 kg d’or importés sans déclarations à partir de la Côte d’Ivoire. La valeur de cette saisie est de 465.000.000 de FCFA. A celle-là, s’ajoutent également les saisies des produits pharmaceutiques contrefaits à Ouélessébougou et des cartons de détonateurs et 4868 baguettes d’explosifs à Magnambougou, en commune VI du district de Bamako.

A ces saisies, la bonne prise de 377 briques de cannabis, 59 plaquettes d’or, des cordeaux détonants et 4868 baguettes d’explosifs à la suite d’une opération spéciale menée entre le 10 et le 14 avril 2022à Kati, Kadiana et Bamako. D’une valeur marchande estimée à 900 millions de FCFA, les 377 briques de cannabis emballées dans des sacs plastiques étaient dissimilées dans un camion immatriculé au Mali.

En plus de la mission de mobilisation des recettes pour soutenir le trésor public dans un contexte de crise politique, sécuritaire et économique, le DG Konaté et ses hommes jouent pleinement leur mission de lutte contre le trafic de drogue, des armes de guerre et du crime transfrontalier pour assurer la sécurité des populations et de leurs biens et cela, au péril de leur vie.

Décoré pour les loyaux services rendus à la nation, le DG Konaté a dédié sa médaille à tous ceux qui travaillent avec honneur et dignité : « Gloire à Dieu, le Maître des mondes! Honoré ce vendredi  12 décembre 2022, jour saint, par la Nation, je remercie le Président de la Transition, le ministre de l’Economie et des Finances et toutes les autorités de la transition et renouvelle mon engagement pour le Mali. Je dédie cette médaille de Chevalier de l’ordre national du Mali à toute l’administration douanière, à toutes celles et tous ceux qui travaillent sans relâche, dans l’anonymat, mais avec honneur et dignité. Cette médaille nous met plus la pression pour mériter de la Nation, pour laquelle aucun sacrifice n’est de trop…».

A. Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.