SOCIETE

POUR NON RESPECT DES ENGAGEMENTS : Les pompistes de Total, Shell, Oryx et OlaEnergy bientôt en grève

Les syndicats des pompistes de Total, Shell, Oryx et OlaEnergy ont annoncé une grève de 72 heures qui va débuter le 06 avril jusqu’au 08 avril 2022. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse tenue C’était le samedi 19 mars 2022 au siège de Synabef devant leurs militants venus très nombreux.

Selon les dires de Kadel Dembélé, secrétaire général des syndicats des pompistes de Oryx, l’objectif principal de cette conférence de presse est l’annonce d’une grève de 72heures pour le non-respect du PV qui a été signé entre les pompistes et les responsables de ces stations depuis novembre 2021 qui ont refusé de l’appliquer. N’ayant plus d’autre choix, les responsables syndicaux se sont vus dans l’obligation d’aller en grève. Ainsi, ils ont déposé un préavis de grève de 72h qui commence le 06 avril et jusqu’au 08 avril 2022.

Les 9 points que réclament les syndicalistes des pompistes

Il y existe neuf(9) points qui font objet de la pompe de discorde. Il s’agit entre autres : le respect du VP de conciliation signe le 25 novembre 2021, exigence la transposition dans le secteur privé des augmentations de salaire obtenues en 2014 , 2019 et 2021 et conformément au protocole d’accord dans l’ensemble des entreprises conformément au protocole de 1994 signé entre l’Untm, le Cnpm et le gouvernement ; la conformité des bulletins de salaire au code du travail et de la convention collective des entreprises pétrolières avec rappel depuis l’embauche ; le strict respect du décret numéro 148 PG RM du 22 novembre 1971, fixant les modalités de gestion et de financement du fond social ; la régularisation des contrats de travail des pompistes des entreprises de pétroles sans exception, avec stricte application du code du travail ; le rappel des paiements des cotisations à l’Inps des travailleurs depuis l’embauche ; l’établissement d’un contrat direct des travailleurs avec les entreprises TotalEnergy, VivoEnergy , OlaEnergy et Oryx compte tenu de l’instabilité des contrats avec les gérants et les bureaux de déplacement ; la relecture des conventions de distributions d’hydrocarbures entreprises de pétroles ; la reprise de tous les travailleurs renvoyés illégalement ou dégrades de leur postes et la bancarisation de tous les salariés des entreprises pétrolières.

Donc, faute d’obtenir satisfaction entière aux doléances citées ci-dessus, les syndicats des entreprises pétrolières sont déterminés a observé une grève de 72h sur toute l’étendue du territoire nationale.

Il faut reconnaitre que les responsables de ces stations avaient juré devant les syndicats des pompistes après la signature du PV qu’ils vont appliquer les revendications des pompistes au 31 décembre 2021 et depuis la date du 31 décembre à nos jours rien ne bouge car les pompistes sont toujours dans précarité et ils vivent un véritable calvaire.

Lassine Sanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.