POLITIQUE

Présidence post transition : EMK appelle à se mobiliser pour porter le choix « sur le colonel Assimi Goïta »

Avec à leur tête l’actuel coordinateur général, Tiemoko Mahamane Maïga, les militants et sympathisants de l’Espoir Mali Kura ont confié porter, d’ores et déjà, leur choix sur le colonel Assimi Goïta pour la présidence du Mali post transition. L’information a été relayée, samedi 2 décembre dernier à la Maison de la presse, à l’occasion d’un point de presse.

Sans ambages, l’unique personne capable de mener le bateau Mali à bon port reste l’actuel homme fort de Koulouba. En plus de la gestion de cette phase transition, le colonel Assimi Goïta demeure le choix d’EMK pour la conduite de la destinée du Mali post transition. Tiemoko Mahamane Maïga, coordinateur général d’EMK, Aliou Sangaré, président de la commission scientifique du mouvement, Abou Konaté, président de la jeunesse sont, entre autres, responsables du mouvement engagés pour l’atteinte de cet objectif. En tant que force initiatrice du mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques(M5-RFP), Espoir Mali Kura se réjouit déjà du bilan obtenu par la transition grâce au leadership du colonel Assimi Goïta. Les ennemis complices de l’enlisement de la crise sécuritaire ont été chassés, la région de Kidal et bien d’autres localités ont été récupérées par les Forces armées maliennes, estiment les conférenciers. Le régime du feu Ibrahim Boubacar Keïta a été combattu en raison de la mauvaise gouvernance. Tiemoko Mahamane et ses soutiens rassurent que les autorités de la transition continuent de travailler d’arrache-pied pour enrayer ce fléau (mauvaise gouvernance). « En termes de bilan, depuis trois (3) ans, nous reconnaissons objectivement que le bilan de la transition est positif grâce aux actions combinées du M5-RFP, celles du gouvernement et au leadership éclairé du Président de la transition, colonel Assimi Goïta et ses compagnons d’armes », lit-on dans leur déclaration. Ce bilan, ajoute-t-on, est un véritable baromètre de la réussite de la transition. Deux (2) ans après la rectification de cette transition, il est, estiment Tiemoko et ses militants, « louable de constater les grands progrès faits en termes de résultat dans le cadre du changement ». Lesquels progrès s’inscrivent en droite ligne des objectifs que le M5-RFP s’était fixés au début de sa lutte révolutionnaire contre le régime d’IBK. Les changements obtenus sous la trajectoire transitoire correspondent aux ambitions du Peuple malien et à la refondation du Mali nouveau. Via ce point de presse, le mouvement a singulièrement mis l’accent sur certaines réalisations effectuées par les autorités de la transition. Durant les trois ans de gestion, ont-ils énoncé, la transition a pu tenir les Assises nationales de la refondation. Aussi, souligne-t-on, le pays s’est débarrassé de toutes les forces hostiles d’occupation, à savoir barkhane, takuba, Minusma etc. De nos jours, se réjouissent les membres d’EMK, le pays a récupéré Kidal et tout le territoire. Le Mali est dans la 4ème République avec une nouvelle constitution et une nouvelle autorité de gestion des élections (AIGE). Les plus hautes autorités ne se sont pas limitées là. C’est pour cette raison que la dynamique du changement et d’intégration se poursuit avec la création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). L’impact politique de cette vision résonnera comme un gong, annonçant la libération du continent. Pour toutes ces raisons, confient les conférenciers, Espoir Mali Kura « a porté son choix sur le colonel Assimi Goïta afin qu’il puisse porter les destinées du Mali ». Membre de la troïka ayant donné naissance au M5-RFP, EMK promet de se mobiliser auprès de toutes les forces patriotiques du Mali pour un soutien massif au colonel Assimi Goïta. Puis d’inviter l’ensemble des Maliens à se mobiliser pour la concrétisation de ce dessein. A la faveur de cette rencontre, les membres ont rappelé avoir exigé, lors d’un appel lancé aux Maliens en date du 14 mai 2020, un certain nombre de choses pour l’avènement d’un Mali nouveau. Il s’agissait du démantèlement du régime et du système de prédation en place ; la prise d’un engagement résolu par les patriotes maliens pour la reconquête de notre dignité, indépendance et souveraineté sur l’ensemble du pays ; la réhabilitation et l’équipement de l’armée à hauteur du défi sécuritaire à révéler ; le renvoi de toutes les forces étrangères du pays ; la lutte implacable contre la corruption, les vols, détournements du denier public… Ces différentes préoccupations ont été, de nos jours, prises en compte par les autorités du pays, se félicitent Tiemoko Mahamane Maïga et ses militants.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.