MEDIASSPORT

Projet de nouvelle constitution : Mossa Ag Attaher outille l’ensemble de ses collaborateurs

A quelques jours de l’ouverture des campagnes référendaires, le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, Mossa Ag Attaher a présidé un atelier de vulgarisation du projet de nouvelle constitution à l’intention des membres de son cabinet ainsi que les Directeurs des services centraux, rattachés et organismes personnalisés. C’était le 29 mai 2023 au stade du 26 mars de Bamako.

A l’instar de beaucoup de chefs de département ministériel, Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne a réuni au stade du 26 mars, le 29 mai 2023, l’ensemble des membres de son cabinet ainsi que  les Directeurs des services centraux, rattachés et organismes personnalisés autour du projet de nouvelle constitution de la République du Mali. Objectif : décortiquer et expliquer aux participants le contenu du document constitutionnel de telle sorte qu’ils soient en mesure de faire un vote conscient le jour du scrutin, mais aussi surtout transmettre de façon explicite à leurs proches toutes les innovations et corrections portées aux préoccupations de la population. « Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations de Son Excellence Le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, pour favoriser l’appropriation du projet de constitution, à travers des actions vigoureuses de vulgarisation, sur tout le territoire national et à l’étranger, par l’ensemble des couches socioprofessionnelles du pays » a-t-il rappelé dans son allocution d’ouverture de l’atelier.

Une occasion mise à profit pour féliciter la série d’activités organisée par le Conseil National de la Jeunesse du Mali, l’organisation faîtière de la jeunesse malienne dans le même, sous l’impulsion du département de la Jeunesse et des sports bien évidemment, à l’intérieur du pays.

Des tournées où lors de la phase de Kayes, la Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politiques et institutionnelles a tenu personnellement à assister et accompagner les travaux de la jeunesse dans cette région. « Ces journées ont permis de sillonner toutes les régions du Mali en vue d’une appropriation de la Constitution. Je voudrais, d’ores et déjà, remercier Madame le Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Reformes politiques et institutionnelles, pour son assistance et sa présence effective à Kayes aux côtés de la jeunesse malienne dans sa quête d’une réelle appropriation du projet de constitution » a exprimé Mossa Ag Attaher.

Cette rencontre était l’occasion pour le ministre d’expliquer à ses collaborateurs les raisons fondamentales qui ont motivées le gouvernement à se lancer dans un tel vaste chantier d’élaboration d’une nouvelle constitution sous la période de transition.

Tout part de la crise sociopolitique et sécuritaire sans président que connait le Mali, selon lui. « Il me paraît opportun de rappeler que, depuis 2012, notre pays vit une crise multidimensionnelle qui, dans ses soubresauts, a ébranlé et affaibli la plupart des institutions et mis en évidences l’impérieuse nécessité d’entreprendre des actions robustes pour redresser le pays et en faire un Etat respecté et respectueux sur la scène internationale » a-t-il indiqué avant de signaler que ce projet de nouvelle constitution entre dans ce cadre-là. « L’application de ces principes [principes adoptés par le président Assimi Goïta], dans l’action au quotidien, et les pertinentes résolutions des Assises Nationales de la Refondation ont imposé un ensemble de réformes parmi lesquelles celle de la Constitution issue de la Transition de 1992 tient une place de choix » a-t-il rappelé.

Parlant de principes, Mossa Ag Attaher fait cas : du respect de la souveraineté du Mali ; du respect des choix stratégiques opérés par le Mali ; la défense des intérêts du peuple malien dans les prises de décisions. Trois nouveaux principes fondamentaux adoptés par le président de la transition, le Col. Assimi Goïta pour guider désormais l’action gouvernementale afin de matérialiser le processus de refondation de l’Etat et la souveraineté pleine et entière du Mali.

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.