SOCIETE

Rencontre entre membres du Triumvirat et les organisations représentant les Maliens de l’extérieur : Le président du CSDM insiste sur la légitimité et la légalité de son organisation

Dans le cadre   de ses rencontres d’échanges avec les forces vives de la nation, les membres du triumvirat chargés  de l’organisation du Dialogue politique inclusif  ont rencontré, le  jeudi 25 juillet 2019, les deux structures représentant les Maliens de l’extérieur, à savoir le Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) et le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). L’occasion pour le président du CSDM, Cherif Mohamed Haidara d’insister sur la reconnaissance de toutes les deux structures comme représentant les Maliens de l’extérieur.

Les membres du Triumvirat : Pr Baba Akhib Haidara, Ousmane Issoufi Maiga et Aminata Dramane Traoré poursuivent, pour la participation du plus grand nombre de Maliens au Dialogue politique inclusif, les rencontres d’échanges. Après les institutions, la classe politique, c’est au tour des membres des  organisations de la société civile d’être reçues par ces personnalités chargées de conduire le DPI. C’est dans cette optique que le Haut conseil des Maliens de l’extérieur et le CSDM ont été reçus  le jeudi dernier.

Après de longues minutes d’échanges, le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne, Cherif Mohamed Haidara s’est, au sortir de la salle, confié à la presse. Selon lui,  les échanges ont porté sur l’élaboration des termes de référence du Dialogue politique inclusif. Il estime que le dialogue est ce dont le Mali a besoin et a  même  annoncé la participation de son organisation. « Le CSDM participera à la commission chargée d’élaborer les termes de référence du Dialogue politique inclusif et prendra part au dialogue proprement dit », laisse-t-il entendre. Pour lui, le dialogue s’impose aux Maliens pour une sortie définitive de la crise. « Il est important que tous les Maliens comprennent qu’on a pas d’autre choix que de dialoguer, qu’on a pas d’autre choix que de montrer à la face du monde que ceux qui sont morts pour le Mali ne sont pas morts pour rien » , a prêché Cherif Mohamed Haidara.  

Le président du CSDM a invité les Maliens à oublier leurs différents et  mettre le Mali au-dessus de tout pour la réussite de ce Dialogue politique inclusif. « Nous, Maliens, devons tout faire pour que ce dialogue puisse être une réussite et puisse être une solution pour la sortie de la crise », a-t-il martelé.

Par ailleurs, il affirme avoir insisté, devant les membres du Triumvirat, que les Maliens de la diaspora sont représentés par deux organisations. Par conséquent,  le HCME et le CSDM sont égales et considérées comme telles.

Enfin, Cherif Mohamed affirme tendre la main au Haut conseil des Maliens de l’extérieur au nom de la réussite du DPI et pour l’intérêt des Maliens installés à l’extérieur.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.