MEDIAS

Report de la conférence de la Coordination des Organisations de l’Appel du 20 février : les explications de la MP

Décidés de faire passer d’autres messages aux autorités de la transition et au peuple tout entier, les responsables de la Coordination des organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali s’étaient inscrits dans une logique de tenir, ce jeudi 16 mars 2023, une conférence au sein de la Maison de la presse. En réponse à leur demande, le président de la MP, Bandiougou Danté n’a, cette fois-ci, aucunement daigné assister à une autre triste scène, après avoir constaté le saccage du même lieu au cours de la dernière rencontre du mouvement. M. Dante refuse la salle de conférence de la MP à la coordination qui n’a pas manqué de réponse.

Le président de la Maison de la presse (MP) du Mali, Bandiougou Danté a défavorablement répondu à la correspondance des nouveaux opposants politiques .Une réponse qu’il a voulue donner en ce mercredi 15 mars 2023. Le document venant de Bandiougou annonce que la lettre adressée à la MP par les membres de la Coordination était sans numéro et sans adresse. Laquelle lettre sollicitait la réservation de salle à la MP pour, explique Dante, la tenue d’une éventuelle conférence de presse à tenir par la coordination. « J’accuse réception de votre lettre citée en objet. Je suis au regret de vous notifier l’impossibilité de mettre la salle de conférence de la Maison de la presse à votre disposition, pour y tenir votre conférence de presse prévue le jeudi 16 mars 2023 à 15H », annonce Bandiougou Danté aux membres de la Coordination. La décision de ce refus s’explique, selon le président Dante, par le refus des membres de la Coordination de collaborer à la recherche de solution pour la réparation immédiate de la salle de la MP. Cela, suite aux saccages provoqués lors de la dernière rencontre des responsables de la coordination. Laquelle rencontre a été tenue dans la grande salle de la structure faitière de la presse malienne. Aussi, soutient le président Dante, la prise de cette décision de refus s’explique par les mesures de prudence prises par la MP pour, dit-il, la sécurisation de ses installations. De surcroit, poursuit M. Dante, « nous sommes surpris de votre (responsables de la coordination) décision d’annoncer, dans un communiqué rendu public le 14 mars 2023 dans la soirée, la tenue de votre conférence à la Maison de la presse sans notre accord préalable ». En réaction au refus de la Maison de la presse, la coordination des organisations de l’appel du 20 février a conféré, peut-on le dire, des propos manifestement désobligeants. « La coordination a l’honneur d’informer l’opinion publique qu’à moins de 24h de la tenue de sa conférence de presse, la Maison de la presse vient de lui être refusée ». Cela, « suivant la lettre du président de la faitière, quand bien même que l’accord de principe avait été obtenu avec l’administrateur des lieux ». Faisant économie des arguments du refus émanant de la faitière, la coordination estime que les propos justificatifs de Bandiougou Danté « ne reposent que sur du dilatoire ».

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.