SOCIETE

San : les étudiants de UCAO-UUBA en visite à l’orphelinat “La province Dophini”

Les étudiants en journalisme et communication de la licence 3 de l’université catholique de l’Afrique de l’ouest, unité universitaire à Bamako (UCAO-UUBA), l’occasion de l’immersion, le dimanche 18 février, ont effectué une visite à l’orphelinat “La province Dophini de San”. Cette visite, avait pour objectif, au-delà d’une remise symbolique à l’orphelinat d’être également un cadre de partage d’expériences pour les étudiants.

Une visite pleine d’émotion. Les étudiants et leurs accompagnateurs ont reçu un accueil chaleureux de la part des sœurs de cet orphelinat créé le 15 mars 2008. En tant qu’œuvre de la congrégation des filles de cœur Émacule de Marie, l’orphelinat Dophini est un centre d’accueil et d’accompagnement d’enfants orphelins en général et exceptionnellement ceux soufrant de déficiences mentales.

Selon la Sœur Sambine Dembélé, le nom “Dophini” signifie Dieu en langue nationale Bomou. Un joyau qui est divisé en 3 grandes parties dont une école (du primaire au collège), un domaine des sœurs et des élèves et un potager, qui contribue à l’alimentation.

Au nombre de quatre sœurs dont une stagiaire, ces bonnes dames de cœur en or s’occupent de 73 enfants de 3 mois à 18 ans. Par tranche d’âge, les touts petits sont au nombre 4 dont 3 filles et un garçon ; Les petits au nombre de 10 dont 7 filles et 3 garçons ; Les moyens 39, dont 20 filles et 19 garçons ; les grands au nombre de 20 dont 8 filles et 12 garçons.

Financé grâce à la congrégation et aux hommes de bonne volonté, l’orphelinat Dophini s’est axé sur 3 aspects de l’éducation, à savoir l’éducation scolaire, sociale, et humaine.

Le centre représente pour ses locateurs à la leur famille mais aussi un lieu d’apprentissage et de formation. En plus des instructions formelles en classe respectivement en français, Bambara et Boré, les enfants apprennent également le jardinage, la pisciculture, la cuisine qui constituent la formation professionnelle.

Ainsi le centre Dophini a comme valeurs le respect, l’esprit de famille et ne tolère aucune forme de discrimination.

En cas de maladie, les enfants sont soignés des par des infirmiers à l’intérieur.

Selon les dires de la sœur Sambine Dembélé, il y’a une condition spécifique pour être admis au centre Dophini de San. « Pour l’accueil des enfants, nous demandons aux parents l’acte de naissance de l’enfant, le carnet de vaccination, le certificat de décès pour la maman, une contribution de 34 000 FCFA ou l’équivalent des céréales par an pour chaque enfant, la fiche de référence venant de la direction régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, et l’orphelinat cherche au niveau de la justice l’ordonnance de classement.»

Il faut noter que cette visite fut un moment de convivialité mais et d’émotions pour certains étudiants qui n’ont pas pu tenir leurs larmes.

Étudiants en journalisme et communication UCAO-UUBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.