MEDIAS

Sécurité : Plus de 100 terroristes abattus, 889 motos et 17 tonnes de vivres saisies en avril dernier par les FAMa

Le colonel Souleymane Dembélé, directeur général de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA) était face aux hommes de médias, le mardi 9 mai dernier, pour la tenue de sa traditionnelle conférence mensuelle. Une rencontre d’échanges qui avait pour but de faire le point sur la situation sécuritaire du mois d’avril 2023.

Depuis décembre 2021, les Forces armées maliennes restent droites dans les bottes pour mettre la pression sur les groupes terroristes. Elles maintiennent toujours l’initiative sur le terrain avec la recherche, la neutralisation des combattants et la destruction de leurs sanctuaires. Des opérations que mènent l’armée à travers du plan Maliko et l’opération kèlètigui, explique le colonel Souleymane Dembélé. Le mois d’avril a été, selon lui, très brûlant en raison de quelques évènements ayant attiré l’attention des Maliens et de la communauté internationale. La situation sécuritaire du mois d’avril 2023 a été marquée par des attaques contre les forces armées maliennes et les Forces de défense et de sécurité en statique et en mouvement. À entendre le colonel Souleymane Dembélé, les FAMa et les FDS ont été victimes, le mois dernier, des embuscades, des attaques complexes et des poses d’engin explosif improvisé (EEL) par les forces du mal. S’y ajoutent des exactions contre la population civile. La situation sécuritaire d’avril 2023 s’est soldée par sept (7) incidents EEL, douze (12) attaques directes et indirectes. Suivant l’intervention du premier responsable de la Dirpa, les actes de braquages et d’assassinats ont été moins marquants courant le mois d’avril par rapport au mois de mars 2023. Bien que le nombre d’incidents EEL ait augmenté courant le mois d’avril, le bilan desdits incidents a été moindre que le mois précédent. Parce que la plupart des EEL ont été soit neutralisés, soit n’ont pas pu faire de victimes, se réjouit le colonel en saluant le professionnalisme de ses frères d’armes.

La prouesse de l’armée !

En date du 18 avril, une embuscade a été menée contre une équipe de la cellule des œuvres sociales de la Présidence de la transition. Au cours de laquelle 4 personnes dont deux (2) militaires et deux (2) civils ont malheureusement perdu la vie, a rappelé le colonel. « Cette équipe était allée à la frontière mauritanienne pour constater les besoins de forage de certaines populations sur la ligne frontalière. C’est au retour de cette mission, entre Guiré et Nara, que la délégation a fait l’objet d’une attaque », explique le DG. En date du 22 avril dernier, il y a eu la tentative d’attaque d’envergure de la Katiba Macina contre les installations de la base aérienne de Sevaré. Le même jour, signe le colonel, il y a eu l’attaque d’un convoi logistique FAMA vers Mouroudia et le crash de l’hélicoptère Mi-24 des Forces armées maliennes à Bamako, dans la capitale du Mali. À cela s’ajoute l’attaque contre des groupes terroristes dans le secteur de Dourou, dans la région de Bandiagara. Aussi, indique-t-on, il y a eu la saisie de plus de 200 motos neuves par les FAMA dans la région de Tombouctou, en mois d’avril. Se prononçant sur la tentative d’attaque d’envergure contre les installations de la base aérienne des FAMa à Sevaré, le directeur général précisait « qu’une citerne bourrée d’explosifs a été prise en filature grâce à un drone de l’armée. C’était une citerne suspecte qui était réellement piégée. Elle était suivie par des terroristes à bord de trois véhicules et a été détruite par les FAMa ». Le bilan de cette tentative d’attaque fait état de 32 terroristes neutralisés, 3 pick-up et 1 camion-citerne détruits, en plus d’1 pick-up récupéré. L’évènement s’est soldé par la blessure de (3) éléments des FAMa, 10 civils morts et une soixantaine de blessés. La même journée du 22 avril, il y a eu une embuscade contre un convoi de l’armée sur l’axe Mouroudian-Kouloumba, dans la région de Nara. 40 terroristes ont été neutralisés, 5 militaires ont perdu la vie et 7 autres blessés à la suite de cette embuscade, ajoute Souleymane. Une base logistique terroriste a été également détruite. Parlant du crash de l’hélicoptère Mi-24, le DG annonce que les renseignements faisaient part d’une menace d’attaque terroriste dans la ville de Bamako. La hiérarchie militaire a alors décidé de surveiller la capitale à travers l’hélicoptère qui a finalement été écrasé, a-t-il énoncé en soulignant que les enquêtes sont en cours pour détecter les causes du crash. Au village de Dourou, dans la région de Bandiagara, une dizaine de motos ont été interceptées et 17 terroristes tués lors de l’intervention des Fama. Au total, les Forces armées maliennes ont neutralisé plus de 100 terroristes le mois d’avril dernier. Elles ont, selon Souleymane Dembélé, saisi 889 motos et 17 tonnes de vivres destinées aux groupes terroristes.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.