SOCIETE

SENARE : les déplacés internes de Niamana et de Garantiguibougou dotés des kits scolaires et des pagnes de 22 septembre

Dans le cadre de la 2ème édition de la Semaine nationale de la réconciliation, les déplacés internes des sites de Niamana et de Garantiguibougou (Bamako) ont été dotés, ce mercredi 20 septembre 2023, des kits scolaires et pagnes prévus pour la fête de l’indépendance du Mali, célébrée le 22 septembre de chaque année. Les donations sont l’œuvre du département du colonel-major Ismaël Wagué, ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion sociale, Chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, en collaboration avec la commission nationale d’organisation.

En cours depuis vendredi 15 septembre dernier, les programmes retenus pour la 2ème édition de la SENARE se poursuivent partout dans le pays. Au-delà des conférences débats à l’endroit des femmes, des jeunes et acteurs chargés de la défense de la patrie, le ministre Ismaël Wagué et son staff se sont, via la commission nationale d’organisation, également penchés sur le cas des déplacés internes qui se trouvent à Bamako, capitale du Mali. Des mains des responsables, ils étaient nombreux à recevoir des kits scolaires, ce mercredi 20 septembre 2023, en cette veille de la rentrée scolaire 2023-2024. S’y ajoutent les pagnes destinés à célébrer la fête du 22 septembre 2023. A entendre Malado Keïta, présidente de la commission d’organisation, « on a choisi, cette année, les sites des déplacés internes de Niamana et de Garantiguibougou pour cette remise de don ». « Les deux sites sont tous représentés ici (site de Niamana). Ces dons s’inscrivent dans le cadre de la Semaine nationale de la réconciliation et sont composés des sacs d’écoliers et d’autres fournitures scolaires. Il y a des pagnes de 22 septembre à l’adresse des femmes, des moustiquaires et des habits pour les enfants », a précisé la représentante du département de la Réconciliation. D’après elle, les kits scolaires ont été remis aux déplacés internes parce que les enfants reprennent bientôt le chemin de l’école. « Nous nous sommes alors dit que tous les enfants doivent avoir normalement besoin des kits scolaires », explique Malado Keïta. Pour ce qui est la remise des pagnes, dit-elle, « nous sommes à l’approche du 22 septembre. Les bénéficiaires peuvent coudre les pagnes reçus pour célébrer la fête de l’indépendance du pays ». Au nom des bénéficiaires, Boubou Cissé, non moins chef de Garabal de Niamana dit se réjouir de ce geste venant des plus hautes autorités de la transition. « Nous saluons et remercions le gouvernement pour ce geste salutaire. Nous avons bien reçu les différents dons », enchaîne le parrain des déplacés. Par ce geste, estime le porte-voix des déplacés, le gouvernement prouve encore une fois qu’il n’a pas oublié les déplacés internes.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.