SOCIETE

Tabakoro : L’Association ‘’Siguidaw Yelen’’ organise une journée de consultation gratuite

En date du samedi 24 août 2019, l’enceinte du centre de santé communautaire (CSCOM) de Tabakoro a abrité la journée de consultation gratuite de l’Association ‘’Siguidaw Yelen’’. Placée sous le thème : « Dépistage hypertension artérielle et diabète des personnes âgées. Dépistage du paludisme et toutes autres infections des enfants de 0 à 5 ans », la cérémonie a eu lieu sous la présidence du 1er vice-président de l’Association, Abdou Coulibaly, en compagnie de Boubacar Toungara

Dans le cadre de leur mission de patriotisme, les cadres de l’Association ‘’Siguidaw Yelen’’ répondaient à l’un des appels faits par la population de Tabakoro. Comme soutenu par le 1er vice-président, Abdou Coulibaly, « si l’État ne peut pas tout faire, et que les maires et les ministres ne peuvent pas non plus répondre à tous les besoins de la population », les membres de ‘’Siguidaw Yelen’’ veulent ainsi « apporter leur pierre de construction à l’édifice national ». Ce qui, selon lui, explique cette journée de consultation gratuite entièrement prise en charge par l’Association.

Composé de 9 salles, le CSCOM de Tabakoro était plein à craquer malgré la pluie. Des femmes, hommes et  personnes âgées étaient venus nombreux pour à la fois assister à cette cérémonie, mais aussi, et surtout, pour se faire consulter. Habillé en costume, le jeune Abdou, confiait : « Chacun doit apporter sa pierre pour la construction de l’édifice ». C’est pourquoi, poursuit-il, « que l’on soit   maçon, menuisier, chauffeur, médecin, comptable, enseignant, ou agriculteur, chacun de nous est appelé à jouer pleinement son rôle au sein de la société ». Pour lui, tout le monde a besoin « d’être soigné » à quelque niveau que ce soit. Ce qui pousse M. Coulibaly à dire que de toutes les professions, « seule la santé ne sera au chômage ».

Cela, compte tenu de la prépondérance de cette profession dans la vie humaine. De la sorte, Coulibaly s’est prononcé sur le choix des personnes âgées dans cette journée de consultation : « Nos parents qui ont souffert pour que nous vivions dans le bonheur et la prospérité méritent cela aujourd’hui ». Au sujet des enfants, il précise : « Nous avons l’obligation de prendre soin de nos enfants ». Puis d’ajouter : « Nous avons organisé cette journée pour que les gens viennent se faire consulter gratuitement. Cela n’est pas notre première fois,’’Siguidaw Yelen’’ est une Association qui intervient en aide à la population dans plusieurs domaines. Nous voulons que tout le monde tire profit de cette Association ».

Par cet évènement, il ne s’agit pas selon lui de faire consulter les gens seulement. Mais, de leur expliquer aussi comment les diabétiques et les personnes atteintes de l’hypertension artérielle doivent se comporter. Aussi, ajoute-t-il, il s’agit d’expliquer les causes desdites maladies et les précautions à prendre par les personnes en bonne santé. « Nous ne faisons pas ces travaux pour des ambitions politiques. Sachant que le gouvernement et les élus communaux ne peuvent pas tout faire, nous sommes en train de procéder par ces gestes à la satisfaction des doléances de nos populations en les venants en aide », a-t-il clarifié.

Pour le chef du village, Bourama Traoré, ce geste humanitaire fait par l’Association est d’une importance capitale. Il a, au nom du village, remercié les membres pour les dons et les consultations de la population. Après l’intervention de Boubacar Toungara, membre de l’Association, le représentant des médecins du CSCOM, Mohamed Coulibaly, trouvera à son tour capitale la tenue de l’évènement. Bien vrai que les travaux de consultation n’étaient pas terminés, nous avons pu constater l’enregistrement de 88 femmes, 48 personnes âgées, 26 enfants en plus de la disponibilité de certains remèdes : Albindazoles, paracétamols, CTA pour les enfants…

Selon le médecin Mohamed, la consultation a permis de détecter la gravité de 2 patients. Ces derniers doivent,  selon lui, venir dans un autre centre pour suivre des traitements les concernant. Après plus de deux heures d’explication concernant les maladies ci-dessus citées, la cérémonie a pris fin par des dons de moustiquaires, de savons, d’eaux de javelle. Émus des gestes, les bénéficiaires ont, à travers Mama Koné, remercié les cadres de l’Association.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.