MONDE

Tchad : Plus d’une vingtaine des soldats tués dans une attaque de Boko haram

Plus d’une vingtaine des soldats tchadiens ont été tués dans la nuit du mercredi 4 à jeudi 5 août 2021, sur l’île de Tchoukou Telia dans la région du Lac Tchad. C’était au cours d’une attaque des combattants de Boko Haram.

24 militaires tchadiens ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi 5 août 2021, lors d’une attaque de Boko Haram, sur l’île de Tchoukou Telia dans la région du Lac Tchad et fait plusieurs blessés. Selon le sous-préfet de la région, Haki Djiddi, les victimes de retour d’une patrouille ont été surpris par des assaillants, visiblement bien informés au milieu de la nuit, rapporte l’Agence Anadolu, précisant ainsi que « 24 militaires ont été tués, plusieurs ont été blessés et d’autres militaires se sont éparpillés dans la nature ».

« L’attaque a eu lieu sur l’île de Tchoukou Telia, située à 190 km au nord-ouest de la capitale N’Djamena », a souligné le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna.

Par ailleurs, c’est toute première fois l’armée subit une attaque d’envergure de Boko Haram sur le terroriste tchadien, depuis la mort du président-maréchal, Idriss Déby Itno en avril 2021.

En outre, le 23 mars 2020, Boko Haram avait fait subir une lourde perte à l’armée tchadienne. Au total près d’une centaine soldats avaient été tués dans l’attaque et 47 étaient blessés à Bohoma, localité située dans le Lac Tchad. Après cette attaque, considérée comme l’une des plus meurtrières de l’histoire de l’armée tchadienne, le Président Déby avait décidé de prendre la tête des opérations.

Ces derniers mois, les attaques se sont multipliées dans cette zone à la frontière du Tchad, du Nigeria, du Cameroun et du Niger. Rappelons que la rébellion de Boko Haram a éclaté en 2009 dans le Nord-Est du Nigeria avant de se propager dans les pays voisins. Depuis, plus de 36 000 personnes (principalement au Nigeria) ont été tuées, et 3 millions ont dû fuir leur domicile, selon l’ONU.

Ibrahim Djitteye

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.