Test de Covid-19 et la boisson coca cola : Un fakenews qui jette des discrédits le test antigénique de la société AAZ

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, un pharmacien démontre que le test antigénique du Covid-19 peut être positif en contact avec la boisson Coca cola. Cette démonstration a provoqué de vives réactions dont la colère de l’AAZ, la société qui a développé le test antigénique. Elle déplore « une fausse démonstration qui met en cause son produit ».

Depuis la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant que le test antigénique du Covid-19 peut être positif, une fois au contact de la boisson Coca cola, certains ont déduit que la consommation du Coca donnerait la Covid-19.

Malgré les propos du pharmacien pour justifier cette démonstration, la vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux. C’était une blague entre copains, a expliqué le pharmacien, selon l’AFP : « On déconnait entre potes. Je l’ai faite parce que plein de patients à moi me disent ‘Oui, il paraît que si on boit du coca on a le Covid (…) J’ai fait le test et je l’ai envoyé à un groupe comme ça et puis, ils ont dû l’envoyer à des amis à eux et c’est parti comme ça ».

Selon studio Tamani, la société AAZ, a dénoncé une fausse démonstration qui met en cause son produit. Joint par l’AFP, selon studio Tamani, Fabien Larue, directeur général d’AAZ, a expliqué que « c’est simplement l’acidité du liquide qui dégrade le test, qui détruit ses composants, et c’est cette acidité qui va induire la réaction non spécifique que l’on voit ». Et d’ajouter que le résultat serait le même avec « du jus de citron, ou toute solution acide ».

Pour lever le doute sur le sujet au Mali, studio Tamani a recueilli l’impression de certains spécialistes de la Santé sur la question.

Du côté de l’hôpital Gabriel Trouré de Bamako, le virologue Dr Almoustapha Maïga, a fait savoir que c’est le caractère acide de Coca cola qui entrainerait une réactivité avec les réactifs contenus dans le test antigénique. « Cela ne veut pas dire que Coca cola contient le coronavirus », a-t-il precisé.

Par ailleurs, le virologue indique que les recherches sont en cours pour savoir si d’autres types de boissons peuvent provoquer la même réactivité avec le test antigénique.

Pour sa part, le directeur du laboratoire national de la santé (LNS), il est possible de « mettre en évidence une réaction chimique qui devient positive par un simple changement de couleur, par la présence d’un élément chlore ou d’un autre élément sur une molécule chimique bien déterminée ».

Pour lui, c’est un faux test, car selon lui, « Il peut y avoir des réactions croisées qui peuvent faire appel à d’autres éléments qui peuvent rendre le test positif ».

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *