COVID-19Santé

Vaccination contre la Covid-19 au Mali : les autorités maliennes et les partenaires à pied d’œuvre

Le Mali est confronté à de nombreuses crises depuis plusieurs années et surtout sanitaire avec l’apparition de la pandémie à Covid-19. Pour venir à bout contre cette pandémie, le Mali s’est inscrit à l’initiative Covax afin de bénéficier des vaccins contre la Covid-19 venant des partenaires techniques et financiers.

En effet dans sa lutte contre cette pandémie, le ministère de la santé et du développement social est appuyé par ses partenaires techniques et financiers dans le cadre de la campagne de vaccination contre la COVID 19. Ces partenaires sont entre autres : l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), l’Etat Américain à travers l’USAID, l’Alliance Globale pour les vaccins et Immunisation (GAVI).

Ces partenaires techniques et financiers passent par l’initiative covax pour offrir au Mali les vaccins contre la pandémie.

L’initiative covax est une plateforme qui regroupe l’ensemble des donateurs de vaccin contre la Covid-19 aux pays pauvres qui n’ont pas les moyens de se procurer du vaccin. Le Mali s’est inscrit à cette initiative et reçoit des vaccins contre la Covid-19 à travers cette initiative.

Depuis le Mali ne cesse de recevoir des vaccins pour lutter contre la Covid-19 et atteindre l’immunité collective qui est de vacciner plus de 70% de la population cible d’ici fin décembre 2022.

Faut-il ajouter aussi que, le programme USAID/Breakthrough Action a beaucoup apporté son soutien au ministère de la santé et du développement social à travers le CNIECS avec la prise en charge technique et financière du document sur la gestion des rumeurs et le renforcement de capacités des agents sur l’animation des réseaux sociaux.

Mise à part le don de vaccins à l’Etat malien, les partenaires techniques et financiers ont aussi aidé le Mali dans l’organisation des deux campagnes de vaccination contre la pandémie à Covid-19.

Dr Ibrahim Diarra laisse entendre que pour la deuxième campagne de vaccination plus de 5214040 doses de vaccins Covid-19 ont été mobilisés par les partenaires techniques et financiers à travers l’initiative covax. « L’organisation de la cérémonie de lancement de la campagne a aussi été financé par l’organisation mondiale de la santé (OMS ) et l’USAID » souligne Dr Diarra.

Selon les dires du Dr Yacouba Coulibaly agent à la section Immunisation, le Mali dispose de 5 vaccins contre la Covid-19 qui sont entre autres : SINOVAC (vaccin à deux doses), Pfizer (vaccin qui peut être injecter aux enfants de 12 ans et plus), Johnson and Johnson ( vaccin à une seule dose), et l’Astrazneca vaccin à deux doses tout comme Sinopharm. Les vaccins disponibles au Mali sont confirmés par l’OMS comme étant des vaccins sûrs et ne représentent aucun danger.

Hormis ces partenaires techniques et financiers cités ci-dessus, le Mali bénéficie aussi de l’aide de la république populaire de Chine, l’Allemagne, le Portugal, l’Algérie, la Turquie, le Japon etc… qui eux aussi offrent des vaccins et autres appuis au Mali dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Le chef de la section immunisation indique aussi que l’État malien et la banque mondiale cofinancent à 50% chacun pour l’achat des vaccins pour venir à bout contre cette pandémie au Mali, une pandémie combien dangereux.

« Grâce à ces partenaires techniques et financiers, le Mali dispose de plus de 2 millions de doses vaccins. Ces vaccins serviront à vacciner le maximum de personnes cibles d’ici fin décembre » relate Dr Yacouba Coulibaly.

Notons que selon le rapport journalier en date du 28 novembre plus de 2.374.492 personnes sont complètement vaccinées contre 567.048 INCOMPLÈTEMENT vaccinées. Ces chiffres ont été atteints grâce au dévouement de l’État malien et de ces partenaires techniques et financiers.

Pour le moment la vaccination reste le seul moyen d’échapper à cette pandémie dangereuse. Surtout que les experts de la santé ont confirmé que le vaccin ne présente aucun danger.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.